HKN-HKO-SPO-CALGARY-FLAMES-V-BOSTON-BRUINS

Crédit : AFP

LNH

David Pastrnak fâché d'être passé à côté

Publié | Mis à jour

Le 27 octobre 2018, Patrice Bergeron avait confié que David Pastrnak avait le talent requis pour graver son nom sur le trophée Maurice-Richard.

«Je pense que c’est possible pour lui de remporter ce titre, avait dit Bergeron au Journal de Montréal à la veille d’un match entre le Canadien et les Bruins au TD Garden de Boston. "Pasta" veut toujours s’améliorer. Il aime beaucoup créer des jeux, mais il a un instinct pour les finir. C’est un marqueur. Il en veut toujours plus. C’est difficile de prédire s’il gagnera ce trophée, mais je crois sincèrement qu’il a les aptitudes pour y arriver un jour.»

Un peu plus de deux ans plus tard, Bergeron passe pratiquement pour un visionnaire.

Avec 48 buts en 70 rencontres, Pastrnak a terminé à égalité avec Alex Ovechkin au sommet des marqueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) lors de cette saison écourtée en raison de la pandémie de la COVID-19.

À 24 ans, l’ailier droit des Bruins a ainsi remporté pour la première fois le trophée Maurice-Richard, alors qu’Ovechkin (48 buts en 68 matchs) a ajouté un neuvième titre à sa collection.

«Pour le Rocket, c’est un immense honneur, a dit Pastrnak de sa résidence de Prague lors d’une téléconférence avec les médias. C’est aussi un immense honneur de partager ce trophée avec Alex. Il le gagne pratiquement tous les ans. De me retrouve à ses côtés, je trouve ça encore plus spécial. Mais ça reste un trophée individuel, ce n’est pas mon plus grand objectif.»

Deux chiffres à l’eau

À l’interruption des activités dans la LNH le 12 mars, Pastrnak se retrouvait en tête pour les buts, mais aussi au quatrième rang des meilleurs pointeurs avec 95 points. Il était à deux buts seulement d’atteindre le plateau des 50 pour une première fois et à cinq points d’une première campagne de 100 points.

«Pour être honnête, je trouve ça un peu triste, a répliqué le Tchèque. J’étais encore plus fâché de ne pas avoir la chance de réussir une saison de 100 points que de 50 buts. C’était une très bonne campagne pour moi. Je ne peux pas contrôler cette situation malheureuse. Je me dois toutefois de remercier mes coéquipiers et mes compagnons de trio, "Bergy" [Bergeron] et "Marchy" [Marchand]. Sans un gars comme Bergy, je ne serais pas rendu là dans ma carrière. »

Le Hart à Draisaitl

Déjà récipiendaire d’un honneur individuel, Pastrnak recevra également des votes pour le Hart, remis au joueur le plus utile du circuit. Questionné sur cette possibilité, le numéro 88 des Bruins a offert son choix.

«Pour moi, il n’y a pas de débat. Leon Draisaitl doit l’emporter, a-t-il dit. Il a accompli de grandes choses avec les Oilers cette saison. Je sais que les gens disent qu’il joue avec Connor [McDavid], mais il a produit à un aussi bon rythme durant sa blessure. Draisaitl mérite cet honneur à mon avis.»