BBO-BBA-SPO-BARRY-BONDS-SAN-FRANCISCO-GIANTS-NUMBER-25-RETIREMEN

Crédit : AFP

Baseball - MLB

Barry Bonds: le débat est relancé!

Publié | Mis à jour

Le lanceur des Reds de Cincinnati Trevor Bauer a reparti de plus belle l’éternel débat sur l’admissibilité de Barry Bonds au Temple de la renommée du baseball majeur.

Le réseau ESPN a mis en ondes, dimanche, un documentaire sur la chasse aux circuits de 1998, où Mark McGwire et Sammy Sosa se sont livré une lutte légendaire et ont tous les deux battu le record de longues balles en une saison. Si McGwire l’a emporté cette année-là avec 70 circuits, Bonds a haussé la barre d’un cran grâce à 73 coups de quatre buts en 2001, une marque toujours inégalée. 

Cependant, les accusations de dopage envers celui-ci sont toujours d’actualité. Bonds est passé plusieurs fois devant les tribunaux pour cette histoire. En 2003, il a plaidé non coupable devant quatre chefs d’inculpation de mensonge face à un grand jury. Il a été jugé coupable en 2011, mais une cour d’appel a renversé la décision en 2015.

Bauer s’est glissé dans le débat en mentionnant tout simplement sur son compte Twitter que «Barry Bonds est un membre du Temple de la renommée», dimanche.

«Le Temple est un sanctuaire à l’histoire du jeu. Peu importe vos émotions par rapport à ça, les stéroïdes font partie de l’histoire du jeu. Ce sera dur de me convaincre qu’aucun joueur présent au Temple de la renommée n’a fait l’usage de produits dopants», a poursuivi l’artilleur.

Époque et règles différentes

Bauer a ensuite raconté que les joueurs d’une époque pas si lointaine étaient forcés de prendre des stéroïdes et que certains produits aujourd’hui interdits ne l’étaient pas auparavant.

«Ce serait un Temple vide si ç’avait été le cas, a ajouté l’athlète de 29 ans. À un certain point, les meilleurs joueurs de leur ère doivent être intronisés.»

Il reste deux années d’admissibilité à Bonds pour faire son entrée à Cooperstown. Celui qui a participé à 14 matchs des étoiles et frappé 762 longues balles a reçu 60,7 % des votes de l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique en 2020, lui qui a besoin d’au moins 75 % des voix.