Crédit : Photo Courtoisie / Baseball Canada

Baseball - MLB

«Prêt à attaquer la prochaine année» - Conor Angel

Publié | Mis à jour

Conor Angel était entouré de sa famille, jeudi soir, pour les rondes 2 à 5 du repêchage du baseball majeur. Quelques équipes lui ont démontré de l’intérêt tout au long du processus, mais le lanceur originaire de Lachine n’a finalement pas été sélectionné.

«Il y avait des gens avec moi à la maison et sur le coup, c’est sûr que j’étais déçu, a-t-il avoué. Mais dès le lendemain matin, j’étais prêt à attaquer la prochaine année.»

Angel, 20 ans, retournera donc à l’Université de la Louisiane à Lafayette et tentera de convaincre les recruteurs en vue de l’encan de 2021. 

«L’histoire sera plus belle, l’an prochain», a-t-il philosophé. 

Confiant en ses moyens, le Québécois n’était pas prêt à trop baisser le prix de sa prime d’engagement lors de ce repêchage particulier réduit à cinq rondes. Les équipes en ont profité: plusieurs athlètes ont en effet accepté de signer au rabais afin de passer chez les professionnels dès maintenant. Angel avait d’autres options. 

«Je connais ma valeur», a insisté le lanceur de 20 ans. 

Non merci... 

Depuis dimanche, les équipes du baseball majeur ont maintenant le loisir d’engager tout joueur n’ayant pas été repêché en offrant un boni de 20 000 $. 

«Il y a déjà deux équipes qui m’ont demandé si j’étais prêt à m’engager pour ce montant et j’ai refusé sur-le-champ», a révélé Angel, qui a préféré ne pas identifier les clubs en question afin de conserver une bonne relation. 

Le grand droitier de 6 pi 5 po n’est pas abattu, mais plutôt déterminé. Une telle attitude semble plus que jamais nécessaire dans le monde du baseball, d’autant plus qu’une quarantaine d’équipes du baseball affilié risque de disparaître dans la prochaine année. Tôt ou tard, il y aura congestion chez les espoirs.