MLS

«Je trouve que les groupes sont assez bizarres»

Publié | Mis à jour

Le défenseur belge Laurent Ciman a effectué un passage remarqué à Montréal alors qu’il a porté les couleurs de l’Impact de 2015 à 2017. Puis l’arrière est passé par Los Angeles, Dijon et maintenant, Toronto, où il continue sa carrière.

S’il n’est pas un «titulaire indiscutable» avec le Toronto FC, le Belge de 34 ans sait qu’il lui reste toujours de l’essence dans le résevoir.  

«C’est un autre passage dans ma carrière où je dois mettre un petit peu ma personnalité de côté et travailler au service du collectif et ça, je suis prêt à le faire», a souligné Ciman, dimanche, lors de l’émission La MLS cette semaine sur les ondes de TVA Sports.

La pause que les différents athlètes ont dû subir lors du confinement en raison de la pandémie de coronavirus a été éprouvante. Ciman ne fait pas exception à cette règle, même s’il admet se sentir «bien physiquement».

«Le fait de s’arrêter comme ça, j’avais une appréhension, a confié Ciman. S’entraîner tout seul à mon âge, j’ai eu un coup de blues. Aller sur le terrain, s’entraîner tout seul, tourner autour des cônes, des choses comme ça. J’étais loin de ma famille aussi, je me suis posé pas mal de questions. 

«Une fois que les entraînements par groupe ont repris, je me suis dit que je suis encore en vie, j’ai encore ce goût, j’ai encore envie de donner, d’apprendre et de recevoir. J’ai envie de continuer. Je suis en fin de contrat en décembre ici, on verra les possibilités qui s’offrent à moi. Je suis libre. Je vais enfin pouvoir décider de certaines choses.»

Le Toronto FC sera d’ailleurs dans le même groupe que l’Impact de Montréal lors du tournoi «MLS is Back», qui s’amorcera le 8 juillet prochain, à Orlando; une situation qui a fait sourire Ciman.

«Je trouve que les groupes sont assez bizarres, a indiqué Ciman. Je ne sais pas si ç’a été tiré au sort volontairement. Mais après, qu’on joue contre l’Impact ou une autre équipe, ça va être un bon tournoi. Mais c’est spécial. Et il y a Los Angeles (FC) qui se retrouve avec l’autre Los Angeles (Galaxy).

«Mais c’est bien. C’est un "derby". Ça va pimenter un peu les choses, mais il ne faut pas oublier les autres équipes (Revolution de la Nouvelle-Angleterre et D.C. United).»

À voir dans la vidéo ci-dessus.