Crédit : AFP

LNH

«C'est de la pure foutaise» -Evander Kane

Publié | Mis à jour

L’attaquant Evander Kane croit qu’il existe un racisme systémique au Canada, même si certains prétendent que le sujet concerne surtout les États-Unis.

L’une des têtes dirigeantes de la Hockey Diversity Alliance (HDA) visant à combattre la discrimination raciale au sein de son sport et de la communauté en général, le joueur d’avant des Sharks de San Jose dit ne pas avoir eu la vie facile durant sa carrière. Ayant grandi à Vancouver, l’homme de 28 ans a vécu de mauvaises expériences, selon ses dires.

«Ça m’est arrivé. Et je suis un gars de la Ligue nationale de hockey provenant du Canada. [...] Donc, la notion affirmant l’absence du racisme systémique au pays, c'est de la pure foutaise», a déclaré Kane au réseau Sportsnet.

«Si j’allais à la rencontre de chaque citoyen canadien issu d’une minorité pour poser la même question que je viens de recevoir, j’obtiendrais probablement la même réponse, a-t-il aussi mentionné. Dire que ce problème n’existe pas au pays est totalement faux.»

Enlever les lunettes roses

Le patineur ayant disputé 713 matchs du calendrier régulier dans le circuit Bettman a entendu plusieurs histoires de la part d’amis qui sont issus de minorités. Ce qu’il a appris d’eux n’a fait que renforcer son opinion.

«Comme ce fut mon cas en grandissant, lorsque vous voulez jouer au hockey et que vous faites partie d’une minorité, vous recevez des commentaires racistes à votre sujet tout le temps. Et ce n’était pas différent pour eux. Je pense que le Canada doit enlever en quelque sorte ses lunettes roses et réaliser que le problème est présent ici également», a émis le hockeyeur.

La HDA a été créée par des joueurs noirs – anciens et actuels – il y a quelques jours. Kane sera appuyé par Akim Aliu, l’autre dirigeant principal de l’organisation. Le comité exécutif comprendra Wayne Simmonds, Joel Ward, Trevor Daley, Matthew Dumba et Chris Stewart.