Crédit : Photo d'archives, Agence QMI

Sports divers

Une bonne nouvelle pour les athlètes

Publié | Mis à jour

La reprise graduelle de l’entraînement dans les installations du Parc olympique, à compter de lundi, a de quoi réjouir et soulager les sportifs de haut niveau.

La plongeuse Meaghan Benfeito fait définitivement partie des athlètes qui espéraient, depuis déjà un certain temps, la fin de ce calvaire causé par la pandémie de coronavirus.

«C’est définitivement la plus longue période durant laquelle j’ai été loin de la piscine, indiquait justement Benfeito, vendredi, en publiant une vidéo, sur son compte Instagram, de son plus récent entraînement à la plateforme, lequel remonte au 11 mars. Je veux y retourner maintenant!»

Comme si le cri du cœur de Benfeito avait été entendu, l’Institut national du sport du Québec a obtenu l’autorisation pour procéder à la «réouverture partielle et graduelle» de son complexe situé au Parc olympique. À compter de ce lundi 15 juin, la salle de préparation physique et la clinique médicale ainsi que tous les plateaux sportifs du complexe de l’INS Québec seront donc accessibles sous certaines conditions. Les dates et les modalités varieront pour chaque centre d’entraînement unisport.

La santé en priorité

Pour arriver à un tel dénouement, la Direction nationale de la Santé publique (DNSP), le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MÉES) et la Régie des installations olympiques devaient tous donner leur aval.

À la suite de l’annonce effectuée, les athlètes concernés pourront enfin reprendre leurs activités en plus de recevoir des services médico-sportifs et scientifiques.

«Depuis le début de la période de confinement, l’INS Québec a continué d’accompagner à distance les athlètes et entraîneurs de haut niveau, avait pour sa part souligné Gaëtan Robitaille, président-directeur général de l’Institut, par voie de communiqué. Nos experts sont aux premières loges pour constater les enjeux et cette reprise de nos services contribuera assurément à combler certains besoins.»

«La réouverture du Complexe et des composantes du réseau de l’Institut se fera dans le respect des mesures sanitaires afin de créer un environnement d’entraînement sain et sécuritaire, car je suis convaincu que la meilleure façon de soutenir les athlètes, c’est de les aider à rester en santé», avait-il ajouté.