Crédit : Photo d'archives, AFP

Baseball - MLB

Grichuk ne passe pas par quatre chemins

Publié | Mis à jour

Les négociations se poursuivent dans le baseball majeur, mais les joueurs sont nombreux à croire que les propriétaires ont déjà un plan en tête et qu’ils ne font que gagner du temps. Le voltigeur des Blue Jays de Toronto Randal Grichuk s’est justement exprimé en ce sens sur les réseaux sociaux, interpellant le commissaire Rod Manfred.

«Est-ce que Manfred peut simplement imposer la saison de 48 matchs maintenant? Nous savons tous que c’est ce qu’il essaie de faire, a écrit Grichuk, sur son compte Twitter, vendredi soir. Ces négociations sont brutales. Tout ce que les propriétaires font, c’est de gaspiller du temps pour obtenir ce qu’ils veulent.»

Dans la plus récente offre de la partie patronale à l’Association des joueurs, une saison de 72 matchs aurait été proposée. Selon ce scenario, les joueurs mettraient la main sur 70% de leur salaire, au prorata des parties. Les athlètes obtiendraient également un bonus de 13%, advenant le cas où les séries éliminatoires seraient complétées.

«C'est ce qui risque d'arriver»

Lors d’une récente entrevue avec la station radiophonique 590 The Fan, le propriétaire des Cardinals de St. Louis Bill DeWitt fils a lui-même laissé entendre que le présent gouffre risque effectivement d’entraîner, au final, une campagne encore plus courte.

«Jusqu’à un certain point, nous pourrions avoir une saison et payer les salaires à 100%, au prorata, mais la seule façon où ça aurait du sens, ce serait de raccourcir encore la saison, avait alors dit le propriétaire des Cardinals. Et c’est ce qui risque d'arriver.»