Crédit : Photo d’archives

Boxe

Le clan Rivas n'a pas pris de risque

Mathieu Boulay

Publié | Mis à jour

Depuis quelques mois, Oscar Rivas ressentait une douleur au coude droit avec laquelle il était capable de s’entraîner et de monter sur le ring pour des combats. Toutefois, elle était devenue incontrôlable au point où il doit maintenant passer sous le bistouri selon ce que Le Journal de Montréal a appris jeudi.

Le poids lourd (26-1, 18 K.-O.) avait des éclats d’os dans le coude, mais ceux-ci s’étaient déplacés près de son tendon.

« Ça fait un bout de temps qu’il a mal au coude, mais on tentait de contrôler la douleur avec de la cortisone, a expliqué le promoteur de Rivas, Yvon Michel. On croyait vraiment qu’il pourrait passer à travers un camp d’entraînement et un combat qui devait être présenté le 14 juillet à Las Vegas.

« Si on avait décidé d’aller de l’avant avec le combat, Oscar aurait pu aggraver sa situation et sa période de convalescence aurait été plus longue. »

Rivas aura une chirurgie arthroscopique au coude au privé afin d’y retirer les éclats d’os qui lui compliquaient la vie depuis un certain temps. Une chirurgie mineure qui lui permettra de revenir sur le ring aussi tôt qu’au mois de septembre.

Contre Takam

C’est dommage pour Rivas qui avait un contrat en poche pour affronter le Français Carlos Takam (38-5-1, 28 K.-O.). Ce n’est pas la première fois que ces deux noms se retrouvent dans la même conversation.

Takam, qui s’est déjà battu à Montréal en 2014, était une belle carte de visite pour le protégé de Marc Ramsay. Plusieurs de ses défaites sont survenues contre des boxeurs faisant partie de l’élite des lourds, dont Anthony Joshua.

Est-ce que les plans de Top Rank vont changer pour Rivas ?

« On ne le sait pas encore, a souligné Michel. S’il n’affronte pas Takam, Oscar sera prêt à se mesurer à n’importe qui dans la division. »

On a l’impression que c’est le jour de la marmotte dans le cas de Rivas. Le Québécois d’origine colombienne a souvent été blessé au cours des dernières années.

Il a notamment eu des problèmes avec son œil droit. D’ailleurs, il avait échoué à un test médical en Californie alors qu’il devait affronter Gerald Washington en 2016. Tout est maintenant réglé de ce côté.

Entre les câbles

- Les négociations se poursuivent pour Kim Clavel et Mikael Zewski. Les discussions sont positives au point où Yvon Michel a bon espoir d’en venir à une entente pour les deux athlètes dans les prochains jours.

- C’est Thomas Chabot qui a remporté les olympiades organisées par Eye of the Tiger Management dans les dernières semaines. La fierté de Thetford Mines remettra un chèque de 1000 $ à l’organisme de son choix.

- Camille Estephan continue d’appliquer toute la pression possible sur les autorités de la Santé publique afin de présenter un gala au Québec cet été. Le plan pour l’organisation de son événement est un copier-coller de celui de Top Rank qui a présenté deux événements cette semaine à Las Vegas.