BKN-BKO-SPO-MEMPHIS-GRIZZLIES-V-MIAMI-HEAT

Crédit : AFP

NFL

Antonio Brown reçoit sa sentence

Publié | Mis à jour

Lors de son passage en cour vendredi, le receveur de passes Antonio Brown n’a pas contesté les accusations qui pesaient contre lui relativement à un incident impliquant une compagnie de déménagement qui est survenu en janvier à sa résidence de Hollywood, en Floride.

Une accusation de vol et deux autres pour des délits mineurs avaient été portées contre lui à la suite des événements.

Brown ne sera pas incarcéré, mais devra purger une probation de deux ans et effectuer 100 heures de travaux communautaires.

Il devra également se soumettre à une évaluation psychiatrique et participer à un programme de 13 semaines sur la gestion de la colère. De plus, il ne peut avoir aucun contact avec les victimes.

Une mésentente

L’avocat du joueur de football de 31 ans, Carson Hancock, a indiqué qu’il s’agissait d’une dispute qui avait abouti à des accusations criminelles exagérées.

«Le cas d’Antonio résulte d’une mésentente concernant le paiement du déménagement de sa famille de la Californie à la Floride», a précisé Hancock par communiqué.

Hancock a expliqué que des frais supplémentaires avaient été exigés par le camionneur après que Brown eut acquitté la facture. Pendant que Brown et le camionneur discutaient, les amis du joueur ont continué de décharger le véhicule, et ont pris des boites qui ne lui appartenaient pas. Les boites ont été remises dans le camion, mais une accusation pour vol a tout de même été portée, a indiqué l’avocat.

Brown a aussi été accusé d’avoir lancé une roche au camionneur et de l’avoir frappé après s’être introduit dans son véhicule.

Hancock a précisé que Brown a préféré ne pas contester les accusations pour régler le dossier rapidement.

S’il parvient à convaincre une équipe de la NFL de lui donner une autre chance, Brown pourra voyager aux États-Unis à des fins professionnelles, mais devra rester en contact avec son agent de probation.

Il a disputé son dernier match avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre en septembre 2019 avant d’être accusé d’inconduite sexuelle. Il a été libéré par les Patriots une semaine plus tard.