SPO-HKO-HKN-2018-NHL-AWARDS-?-NOMINEE-MEDIA-AVAILABILITY

Crédit : AFP

LNH

Nathan MacKinnon avait tenté un coup d'éclat

Publié | Mis à jour

Nathan MacKinnon a révélé mardi qu’il avait tout tenté pour attirer l’attaquant Artemi Panarin avec l’Avalanche du Colorado, l’été dernier.

S’il a visiblement raté son coup – Panarin a signé un contrat de sept ans et 81,5 millions $ avec les Rangers de New York –, MacKinnon n’a pas caché son admiration pour le joueur russe, qui a terminé au troisième rang des pointeurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2019-2020 avec 95 points en 69 matchs. 

«Je l'appelais presque tous les jours, a raconté MacKinnon à la chaîne radiophonique TSN 1050 à propos de ses tentatives de persuasion. Je lui ai dit qu’il n’aurait pas à être le héros tous les soirs, vous savez, parce que je pourrais prendre le relais. Je lui ai dit: "Tu peux avoir ma position sur le jeu de puissance, je m’en fous. J’irai ailleurs et tout va bien aller." J’ai tout essayé.»

«Si j’avais à choisir un joueur [pour remporter le trophée Hart], j’irais probablement avec Panarin, a-t-il ajouté. Je pense qu’il a dominé. Je crois que [l’attaquant des Oilers d’Edmonton Leon] Draisaitl a été incroyable. Il a pris la relève quand Connor [McDavid] s’est blessé. Mais je crois que les Rangers ont eu de nombreuses blessures et il semble que Panarin a vraiment permis à ses compagnons de trio d’élever leur jeu.»

Un choix personnel 

Ayant lui-même récolté 93 points, MacKinnon a terminé au cinquième rang des pointeurs et pourrait bien être l’un des candidats au trophée Hart, lui qui a aidé son équipe à terminer au deuxième rang de l’Association de l’Ouest. Mais le Néo-Écossais n’en démord pas: Panarin est son choix.

«Je pense qu’il a mené la ligue [au chapitre des points] à 5 contre 5. (...) J’adore le regarder jouer.»

Outre les quatre joueurs déjà mentionnés, David Pastrnak, des Bruins de Boston, est l’autre joueur figurant au top 5 des pointeurs cette saison.