SPO-BBO-LITTLE-LEAGUE-WORLD-SERIES

Crédit : AFP

Baseball - MLB

La MLB boude les Québécois

Publié | Mis à jour

Sans grande surprise, aucun Québécois n’a été sélectionné lors du repêchage du baseball majeur qui, exceptionnellement cette année, était réduit à cinq rondes à la suite de la pandémie de coronavirus.

Il y a bien le lanceur Conor Angel, un jeune homme originaire de Lachine, qui avait bon espoir d’être appelé, mais celui-ci devra retourner avec l’Université de la Louisiane à Lafayette, dans l’espoir d’être choisi en 2021.  

Les noms de Marc-Antoine Lebreux, Raphaël Pelletier, Émilien Pitre et William Sierra étaient aussi sur les listes de différents recruteurs, mais visiblement un peu trop loin. 

À titre comparatif, les plus récents repêchages du baseball majeur comptaient jusqu’à 40 tours.

«Au Canada, il y a eu quelques choix, mais pour le Québec, disons qu’avec seulement cinq rondes, ça coupait les options de bien des joueurs», a indiqué le recruteur québécois Jasmin Roy, qui avait largement contribué à la sélection de Jean-Christophe Masson par les Blue Jays de Toronto en 26e ronde lors de l’encan 2019.

Au total, seulement quatre Canadiens ont trouvé preneur soit les Ontariens Owen Caissie, David Calabrese et Jordan Nwogu de même que Logan Hofmann, un lanceur natif de la Saskatchewan. Caissie a été choisi dès la deuxième ronde, 45e au total, par les Padres de San Diego. Dans le cas de Calabrese et Nwogu, ils ont dû attendre au troisième tour (82e par les Angels et 88e par les Cubs, respectivement). Ces trois voltigeurs natifs du Canada figuraient dans le top 150 des meilleurs espoirs en vue de ce repêchage. Choisi par les Pirates, Hofmann a conclu le bal canadien en cinquième ronde.

En raison du format particulier, tous les joueurs ayant été ignorés peuvent s’entendre avec une organisation, mais les équipes sont limitées à un boni de signature de 20 000$ pour chaque athlète disponible. Nombreux sont ceux qui vont préférer poursuivre leurs études et leur développement au niveau universitaire plutôt que d’accepter une telle somme.

Fructueux pour les Jays 

Après avoir repêché le prometteur Austin Martin avec le cinquième choix au total mercredi, les Blue Jays ont poursuivi la récolte d’espoirs, jeudi, en choisissant quatre autres joueurs lors des rondes 2 à 5.

Toronto a opté pour un lanceur au deuxième tour (42e), soit le droitier CJ Van Eyk, un produit des Seminoles de l’Université Florida State. Âgé de 21 ans, l’Américain est notamment doté, aux yeux des recruteurs, d’une excellente balle courbe. Deux autres lanceurs droitiers, soit Trent Palmer et Nick Frasso de même que le voltigeur Zach Britton ont complété le portrait.

«Pour Austin Martin, nous sommes très très heureux de l’avoir et la journée de jeudi a notamment servi à garnir l’équipe avec des bons bras. C’était un repêchage avec un taux élevé de bons lanceurs», a commenté Roy.

Les choix des Blue Jays: 

1e ronde (5e au total)

Austin Martin

Avant-champ et voltigeur

2e ronde (42e)

CJ Van Eyk

Lanceur droitier

3e ronde (77e)

Trent Palmer

Lanceur droitier

4e ronde (106e)

Nick Frasso

Lanceur droitier

5e ronde (136e)

Zach Britton

Voltigeur

---

Canadiens repêchés: 

PADRES DE SAN DIEGO

2e ronde (45e au total)

Owen Caissie

Voltigeur

ANGELS DE LOS ANGELES

3e ronde (82e)

David Calabrese

Voltigeur

CUBS DE CHICAGO

3e ronde (88e)

Jordan Nwogu

Voltigeur

PIRATES DE PITTSBURGH

5e ronde (138e)

Logan Hofmann

Voltigeur