Impact de Montréal

Samuel Piette croit l’Impact capable de causer la surprise

Publié | Mis à jour

Le milieu de terrain de l’Impact Samuel Piette est certain «à 100%» que le club a ce qu’il faut pour causer la surprise lors du tournoi de retour au jeu que la MLS tiendra à Orlando dans un mois.

Plus tôt en journée, la ligue a confirmé qu’elle reprendrait ses activités le 8 juillet en réunissant toutes ses équipes dans la ville floridienne, le temps d’y tenir un tournoi dans un format semblable à celui de la Coupe du monde. 

Piette, lui, croit justement que l’expérience de l’entraîneur de l’Impact, Thierry Henry, dans ce type de compétition pourrait être un facteur déterminant.

«Je ne suis pas inquiet qu'il saura comment gérer les effectifs», a indiqué le Québécois, mercredi, à «JiC».

«Il sait ce que ça prend en terme de temps de jeu, de tactique, pour essayer de remporter ces matchs-là, a poursuivi le numéro 6. En plus, je pense qu'on a bien débuté la saison. C'est sûr qu'on a été à l'arrêt un bon moment, mais on est contents de se retrouver à l'entraînement et on a bien hâte de commencer. On va avoir beaucoup d'énergie et de fourmis dans les jambes.»

Les joueurs sont d’ailleurs en train de retrouver leur rythme, a observé Piette.

«On s'entraîne en petits groupes, donc ça commence tranquillement pas vite à ressembler à de vrais entraînements, a-t-il expliqué. On a hâte de pouvoir s'entraîner ensemble, mais ça va venir.»

«C'est sûr qu'on aura un peu moins de temps de préparation qu'à la normale, a-t-il ajouté. À partir de maintenant, on aura environ un mois pour se préparer, d'habitude c'est six à huit semaines, mais comme on a été arrêtés si longtemps, on a tous hâte de retrouver le terrain. On va avoir envie de manger nos adversaires!»

Le milieu de terrain croit également que l’esprit d’équipe sera un facteur important dans un contexte aussi extraordinaire.

«La chimie était très bonne dès le départ, donc je ne suis pas inquiet que ça va revenir assez rapidement», a-t-il assuré.

Piette a indiqué que si les négociations entre la ligue et les joueurs au sujet d’une nouvelle convention collective ont été houleuses, le pacte conclu est valable, à son avis.

«C'est sûr que moi, je ne faisais pas partie des négociations avec la ligue, donc je ne connais pas tous les détails comme Evan Bush (gardien de l’Impact), qui était notre représentant, donc peut-être que je n'ai pas les mêmes sentiments que lui, a-t-il souligné. Mais au final, l'accord qu'on a trouvé me paraît juste, je pense qu'on a trouvé un bon terrain d'entente pour plaire aux deux parties.»

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.