Crédit : AFP

NFL

Richard Sherman accuse Jerry Jones

Publié | Mis à jour

Le demi de coin des 49ers de San Francisco Richard Sherman aimerait que certains propriétaires de la NFL soient davantage volubiles à propos du racisme, particulièrement celui des Cowboys de Dallas, Jerry Jones.

Le joueur défensif d’expérience n’a jamais craint de livrer ses opinions en public et cette fois, il veut que les dirigeants de la ligue emboîtent le pas au commissaire Roger Goodell. Ce dernier a diffusé un communiqué exprimant son soutien à la communauté noire qui ne veut plus vivre l’injustice sociale.

«Jerry Jones, surtout, n’a jamais de problème à parler à n’importe lequel autre moment à propos des autres sujets. Mais devant un enjeu si important, il pourrait avoir un impact immense à l’aide de quelques mots et son silence parle par lui-même», a commenté l’athlète au quotidien «San Francisco Chronicle».

«Cependant, je crois que notre société a avancé sur ce point. Les gens sont capables de discuter sur cela et leur famille comprend. Ils se disent que les Noirs vivent des moments difficiles et qu’ils composent avec les inégalités à tous les niveaux, et qu’il est donc temps de commencer à comprendre cela», a-t-il par ailleurs ajouté.

À mots couverts, l’ancien des Seahawks de Seattle a critiqué Jones pour ses dénonciations faites à l’époque où Colin Kaepernick avait décidé de poser le genou au sol durant l’interprétation de l’hymne national. Un peu à l’image du président américain Donald Trump, l’homme d’affaires avait exigé de voir tous les joueurs des Cowboys se lever pour l’hymne, au risque d’être congédiés.