Crédit : Photo Martin Chevalier

Canadiens de Montréal

Au tour de Carey Price de prendre la parole

Publié | Mis à jour

Le gardien du Canadien de Montréal Carey Price a rappelé l’expérience de sa famille pour dénoncer à sa façon le racisme dans un bref message écrit sur les réseaux sociaux, mardi.

Né d’une mère amérindienne et d’un père albertain, le numéro 31 du Tricolore a grandi dans la réserve d’Anahim Lake, en Colombie-Britannique. Évoquant les problèmes vécus par ses proches, il se dit solidaire des gens issus des minorités qui souhaitent voir du changement dans leur communauté.

«L’injustice sociale constitue un sujet de discussion de premier plan et je soutiens pleinement le mouvement pacifique dénonçant les inégalités auxquelles les Noirs font face quotidiennement, a mentionné Price sur sa page Facebook. Ma grand-mère a composé avec des injustices sociales quand elle était une jeune fille dans une école. J’ai appris rapidement que ces gestes étaient inacceptables.»

«Le mauvais traitement et la position désavantageuse des gens des Premières Nations aux États-Unis et au Canada ont eu un impact sur de nombreuses générations par le biais de la pauvreté et de problèmes de consommation. Ces faits doivent être révélés. Je suis un fidèle croyant en la victoire du bien contre le mal et le changement viendra. Dans notre maison, nous ne regardons pas la couleur de notre peau, mais le caractère de notre cœur», a-t-il continué.

Avant Price, plusieurs hockeyeurs de renom ont pris la parole pour déplorer le décès de George Floyd et le racisme, dont Sidney Crosby et Connor McDavid.