Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Bill-Masterton: Shea Weber, le candidat du CH

Publié | Mis à jour

La fin de saison prématurée dans la LNH n’empêchera pas le circuit Bettman de distribuer ses trophées. En raison de sa campagne difficile, il serait surprenant qu’un joueur du Canadien obtienne une nomination.

Toutefois, le chapitre montréalais de l’Association des chroniqueurs de hockey professionnel (PHWA) a fait de Shea Weber le candidat du Tricolore dans la course au trophée Bill-Masterton. Ce prix est remis annuellement au joueur de la LNH ayant démontré persévérance, esprit sportif et dévouement au hockey.   

Au moment de l’arrêt des activités, le défenseur se dirigeait vers une première campagne pratiquement complète en trois hivers. Une entorse à la cheville gauche au début du mois de février lui a fait rater six rencontres.

Deux opérations rapprochées  

Dire qu’au départ, le Canadien avait avancé que son pilier pourrait rater de quatre à six semaines d’activité. Bref, son retour au jeu face aux Red Wings, à Detroit, tenait pratiquement du miracle.

« Je ne suis pas à 100 %, mais tant qu’on n’est pas officiellement éliminés, on est encore dans la course. On y croit encore. Je veux en faire partie. Je ne veux pas rester assis à regarder passer la parade, avait lancé l’athlète de 34 ans, au moment de revenir au jeu. J’ai déjà joué avec de la douleur auparavant, je peux le faire encore. »

Six matchs d’absence, ce n’est rien comparativement aux 56 matchs ratés de 2017-2018 et aux 24 joutes passées sur la touche en 2018-2019.

Disons que l’athlète acquis en retour de P.K. Subban, le 29 juin 2016, n’a pas été épargné par les blessures depuis son arrivée à Montréal.

En l’espace de quelques mois, entre mars et juillet 2018, Weber est passé sous le bistouri à deux occasions. D’abord pour réparer une blessure aux tendons de son pied gauche, puis pour réparer une déchirure à un ménisque du genou droit.

Bientôt 1000 matchs  

N’eût été ces sévères blessures, Weber aurait déjà franchi le plateau des 1000 matchs dans la LNH. Il aura l’occasion d’y parvenir l’an prochain, lors de sa 16e campagne dans le circuit.

Le capitaine du Canadien a recueilli huit des 13 votes de première place, remportant le scrutin de façon presque unanime. Ses 24 points lui ont permis de devancer Karl Alzner (10 points) ainsi que Paul Byron et Brendan Gallagher (9 points chacun).

Le défenseur originaire de Sicamous, en Colombie-Britannique, succède à Andrew Shaw (2019), Antti Niemi (2018), Paul Byron (2017) comme représentant du Canadien.