LNH

LNH: des joueurs noirs connus fondent une alliance

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Quelques anciens et actuels joueurs professionnels noirs, dont Evander Kane et Akim Aliu, ont annoncé lundi la création d’une alliance de hockeyeurs souhaitant aider à mettre fin au racisme et à l’intolérance au sein de leur sport.

Ainsi, la Hockey Diversity Alliance (HDA) a été mise sur pied pour combattre ce fléau dans la communauté. Kane et Aliu en seront les deux têtes dirigeantes, tandis que le comité exécutif comprendra Wayne Simmonds, Chris Stewart, Matthew Dumba, Trevor Daley et Joel Ward. 

«Nous constituerons une force majeure de changement positif non seulement au hockey, mais dans la société en général, ont écrit les membres du groupe dans un communiqué. Même si nous formerons une alliance indépendante de la Ligue nationale, nous espérons travailler de manière productive avec elle pour permettre l’avènement d’améliorations significatives. Nous croyons en l’importance de prendre ses responsabilités pour favoriser l’inclusion et la diversité pour tous ceux impliqués dans notre sport, dont les partisans et les dirigeants de la ligue.»

«Nous en parlions depuis déjà quelques mois, a révélé Joel Ward, en entrevue avec le réseau Sportsnet. Évidemment, le hockey a été assez important dans les conversations à propos de la race et nous avons tous nous-mêmes été victimes de racisme à un moment de notre carrière, mais nous n’y accordons de l’importance que maintenant.»

Du hockey plus abordable 

Parmi les moyens entrepris pour ce faire, la HDA évoque entre autres la promotion de la diversité à tous les niveaux par le biais de l’engagement auprès des jeunes et l’objectif de rendre le hockey plus accessible et abordable à tous.

«Nous avons tous connu des difficultés à acheter de l’équipement ou obtenir du temps de glace, et je crois que ça requerra de l’aide à plusieurs niveaux. Le parrainage va être énorme en allant de l’avant et l’aide sous forme de dons aidera notre fondation à soulager quelques coûts», a indiqué Ward.

Celui qui a pris sa retraite professionnelle en avril dernier à l’âge de 39 ans aimerait bien que la HDA arrive à travailler de concert avec le circuit Bettman. Se pencher sur les questions d’inclusion et de diversité pourrait améliorer le jeu, croit-il.

Au cours des dernières semaines, Kane a interpellé les athlètes blancs à prendre la parole pour dénoncer le racisme. Pour sa part, Aliu a été victime de commentaires discriminatoires émis par son ancien entraîneur Bill Peters lorsqu’il jouait dans la Ligue américaine avec les IceHogs de Rockford il y a une dizaine d’années.