Crédit : AFP

NFL

Menaces de mort contre Drew Brees

Publié | Mis à jour

Le quart-arrière des Saints de La Nouvelle-Orléans Drew Brees a reçu des menaces de mort après avoir émis des commentaires sur ce qu’il désignait comme un manque de respect à l’égard des États-Unis et de leur drapeau.

C’est du moins ce qu’a indiqué dimanche son épouse Brittanny, qui a offert ses excuses sur son compte Instagram. Quelques jours plus tôt, l’athlète concerné en avait fait de même, lui qui s’était placé dans l’embarras lors d’une entrevue au site Yahoo! en disant désapprouver les personnes s’agenouillant durant l’interprétation de l’hymne national, entre autres.

«Nous sommes le problème. J’écris ceci avec les larmes aux yeux et j’espère que vous entendez tous nos cœurs. [...] Ce n’est qu’au cours des derniers jours, durant lesquels nous avons reçu des menaces de mort et qu’on a vécu l’expérience de la haine, que j’ai réalisé que ces mots étaient directement dirigés vers nous, a-t-elle affirmé en évoquant les messages de Martin Luther King Jr. Comment quiconque nous connaissant ou ayant eu des interactions avec nous peut penser que Drew ou moi-même avons un morceau raciste dans notre corps?»

Par ailleurs, les excuses du pivot des Saints lui ont valu d’être la cible du président américain Donald Trump, qui a rédigé sur Twitter qu’il n’aurait pas dû se rétracter. Par la suite, Brees a répondu à son interlocuteur sur Instagram en mentionnant notamment que «nous ne pouvons plus utiliser le drapeau pour discréditer les gens ou les distraire des vrais problèmes auxquels sont confrontées nos communautés noires».