HKN-HKO-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-WASHINGTON-CAPITALS

Crédit : AFP

LNH

Braden Holtby ne restera pas assis sur son divan

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le gardien des Capitals de Washington Braden Holtby assure qu’il sera prêt à reprendre le boulot malgré une longue inactivité reliée à la crise du coronavirus.

La deuxième phase du plan de reprise des activités de la Ligue nationale de hockey (LNH) se mettra en branle lundi. Cela signifie que les formations pourront rouvrir leur complexe d’entraînement où des joueurs auront la chance de travailler en petits groupes sur la glace et à l’extérieur.

• À lire aussi: LNH: un commentaire qui crée des remous

• À lire aussi: Un ancien du CH attend sa chance

Pour Holtby, qui a disputé son dernier match le 9 mars, la pause impromptue représentera-t-elle une occasion de donner un nouveau souffle à son parcours? En 2019-2020, le vétéran a conservé une moyenne de buts alloués de 3,11 et un taux d’efficacité de ,897, ce qui est nettement inférieur à ses statistiques habituelles.

«Je me concentre à essayer de revenir sur la patinoire et d’aider les Capitals à gagner. Je tenterai tout, une fois qu’on recommencera à jouer, pour remporter un championnat», a affirmé le récipiendaire de la coupe Stanley en 2018 au cours d’un point de presse sur Zoom, vendredi, par le biais de propos diffusés par le quotidien «Toronto Sun».

Quelques semaines plus tôt, Holtby avait admis que ses activités et sa préparation étaient limitées pendant sa quarantaine, projetant ainsi l’image d’un athlète en train de se la couler douce. Or, il a tenu à rassurer ses admirateurs.

«Je pense que cela a incité certains à croire que j’étais assis sur mon divan à ne rien faire, ce qui n’est pas le cas, a-t-il précisé. Cependant, pendant l’été, je ne suis pas sur la patinoire, donc je suis un peu habitué à cela.»

Qui aura l’avantage?

Aux yeux de quelques observateurs, les gardiens de la LNH risquent de partir avec une prise contre un, comparativement aux joueurs de position. Beaucoup d’entre eux ont pu décocher des tirs et garder la forme avec des patins à roues alignées, tandis que les hommes masqués avaient peu d’options pour maintenir leurs réflexes à un haut niveau.

Par contre, Holtby rappelle que les instructeurs des gardiens pourront accompagner leurs protégés dès la deuxième phase, tandis que les autres hockeyeurs devront attendre la troisième étape pour retrouver les autres entraîneurs. Donc, ce sont en fait les attaquants et les défenseurs qui pourraient peiner un peu plus.

«C’est un avantage que nous avons sur les patineurs, j’imagine, a déclaré le vétéran. Ainsi, je ne suis pas trop préoccupé. Une fois qu’il [Scott Murray, responsable des gardiens des Capitals], nous pourrons accomplir énormément en peu de temps. Je trouve difficile l’absence de structure reliée au manque d’instructeur des gardiens sur place. [...] Maintenant, il sera là avant le camp et j’ai confiance que nous pourrons reprendre le travail correctement.»