Baseball - MLB

«Un talent exceptionnel et naturel»

Publié | Mis à jour

Le match du 2 mai 1987 entre les Expos et les Mets n’est pas près d’être oublié et il porte la signature d’un joueur bien précis : Tim Raines. 

Joueur autonome après la saison 1986, le voltigeur avait signé son nouveau contrat la veille et disputait donc son tout premier match de la saison. Il faut ici comprendre que Raines n’avait pas eu l’occasion de se dégourdir lors d’un camp d’entraînement. Ce match contre les Mets, il le disputait donc «à froid». 

TVA Sports vous présentera d'ailleurs cette rencontre mémorable dès 15h.

De passage à l’émission «Salut, Bonjour!» samedi (à voir dans la vidéo ci-dessus) , l’analyste Denis Casavant est revenu sur cette soirée mémorable du 2 mai 1987. 

«À sa première présence au bâton, Raines avait frappé un triple et en sixième manche, il avait frappé le grand chelem de la victoire. Il avait terminé son premier match en plusieurs mois avec quatre coups surs en cinq présences au bâton, un but volé et quatre points produits!

«Ce genre de performance démontrait vraiment que Raines avait un talent exceptionnel et naturel.»

Loin d’un retour dans le baseball majeur  

Si l’on revient quelques instants dans le présent, on peut voir que plusieurs circuits sportifs majeurs semblent en voie de reprendre leurs activités.

Mais parole de Denis Casavant : ce n’est pas du tout le cas du baseball majeur. 

«C’est présentement l’impasse dans les négociations. Les joueurs et les propriétaires ne s’entendent pas sur le nombre de matchs qui seront disputés et sur la compensation monétaire. Les négociations sont présentement au point mort. 

«On dit que le commissaire du baseball majeur pourrait imposer un calendrier de 50 matchs. Mais si c’est vraiment le cas, les joueurs, qui vont recevoir environ 30% de leur salaire, vont probablement choisir de demeurer à la maison. Ils ne voudront pas s’exposer au virus ou à une blessure sérieux pour un tier de saison.»