Crédit : Photo d'archives, AFP

NFL

Drew Brees est la cible de Donald Trump

Publié | Mis à jour

Après s’être confondu en excuses pour avoir dit avoir du mal avec les personnes qui ne respectaient pas le drapeau américain, le quart-arrière des Saints de La Nouvelle-Orléans Drew Brees a été critiqué par le président Donald Trump lui-même pour être revenu sur sa position, vendredi.

«Je suis un grand amateur de Drew Brees. Il est vraiment l’un des plus grands quarts, mais il n’aurait pas dû revenir sur sa position à propos du respect de notre magnifique drapeau américain. [...] Nous devrions nous tenir droit et grand, idéalement avec un salut ou une main sur le cœur. Il y a des choses sur lesquelles on peut protester, mais pas notre grand drapeau américain – PAS DE GENOU AU SOL», a écrit le président des États-Unis sur Twitter.

Depuis qu’il a été critiqué, jeudi, l’opinion de Brees sur le sujet a beaucoup évolué, si bien que le vétéran a répondu à Trump en mentionnant que le drapeau n’était pas le problème à l’origine des premières manifestations organisées par l’ex-quart-arrière Colin Kaepernick en 2017, mais qu’il cachait un problème d’autant plus grand.

«[Les protestations] n’ont jamais été par rapport au drapeau. On ne peut l’utiliser pour rediriger l’attention ou distraire des vrais problèmes auxquels fait face la communauté noire. On a fait ça en 2017, et malheureusement j’ai reparti le débat avec mes commentaires cette semaine», a indiqué Brees.

«Nous devons prendre conscience des problèmes, identifier les solutions et passer à l’action. La communauté noire ne peut y arriver seule. Tout le monde doit participer», a-t-il poursuivi.