LNH

Un risque majeur de blessures en cas de retour au jeu

Publié | Mis à jour

La LNH et ses joueurs prendront un risque important en cas de retour au jeu durant l’été, selon le préparateur physique Stéphane Dubé.

Le Québécois, qui travaille avec l’Armada de Blainville-Boisbriand et plusieurs autres athlètes après être passé par le CH et les Penguins, notamment, estime que les risques de blessures seront sans doute très élevés lors du retour à la compétition.

«Présentement, on ne sait pas si, et quand ça va commencer, a-t-il indiqué, vendredi, en entrevue à "Dave Morissette en direct". Le gros problème aussi, c'est que les gars n'ont pas de glace.» 

«Personnellement, je vais être très attentif à ce qui va se passer dans la Ligue nationale, parce que je suis convaincu qu'au niveau des blessures, ça ne devrait pas être évident, a-t-il poursuivi. Il y a bien des joueurs qui ne le diront pas, mais qui ne sont pas bien chauds à l'idée de recommencer. Oui il y a la COVID, mais les blessures, ça va être majeur.»

Selon lui, la pause forcée liée à la pandémie de coronavirus, suivie d’une reprise où les séries commenceront immédiatement, forment un cocktail explosif.

«Au niveau de la littérature, on sait que 70-75% des blessures à l'abdomen et à l'aine se passent dans les six premières semaines de la saison, a-t-il rappelé. Pourquoi? Parce que la différence entre l'entraînement de l'été et la saison, c'est intense. Mais là, imagine avec des joueurs qui n'auront pas patiné pendant trois mois et demi. On a beau faire trois semaines de camp, on ne recommence pas des matchs normaux du mois d'octobre. C'est les séries! L'intensité, vous le savez, va être au maximum. Alors le risque de blessure, je suis inquiet par rapport à ça.»

«On veut racheter une saison, mais on sacrifie beaucoup au niveau des joueurs, a déploré le spécialiste. Même qu'on sacrifie la saison 20-21, parce qu'entre les deux saisons, il n'y aura pas beaucoup de temps pour se repréparer physiquement. Je pense qu'il y a un gros risque à ce retour.»

Le préparateur physique est également revenu sur les complexités liées au maintien de joueurs d’âge junior en forme à l’heure actuelle. Il a également été question d’Alexis Lafrenière, dont il s’occupe, et de la situation très particulière à laquelle est confronté le joueur de l’Océanic, espoir numéro un en vue du prochain repêchage de la LNH.

Enfin, saviez-vous que Dave Morissette détient un record d’équipe avec les Canadiens?

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.