FBN-SPO-NEW-ENGLAND-PATRIOTS-V�HOUSTON-TEXANS

Crédit : AFP

NFL

Le successeur de Brady met les chances de son côté

Publié | Mis à jour

 Ayant la lourde tâche de remplacer Tom Brady, le quart-arrière des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Jarrett Stidham organise des séances d’entraînement avec un groupe restreint de ses coéquipiers depuis quelques jours.

En plus du jeune pivot, le groupe d’athlètes est composé du quart Brian Hoyer de même que les receveurs de passes Julian Edelman, Damiere Byrd et Gunner Olszewski, selon ESPN. Toujours d'après la chaîne sportive, Stidham et Edelman se côtoient pratiquement tous les jours.

Rappelons que présentement, les joueurs n’ayant pas besoin de suivis médicaux n’ont pas le droit de s’entraîner dans les installations de leur club, et ce, en raison de la pandémie.

Afin de pallier à cette situation, plusieurs joueurs de la NFL louent des terrains de football privés pour s’exercer.

Le quart-arrière de 23 ans a été un choix de quatrième ronde des «Pats» en 2019 et il a tenté seulement quatre passes en trois matchs la saison dernière. Il en a complété deux pour des gains de 14 verges.

La confiance de Belichick

Malgré son manque d’expérience, l’entraîneur-chef Bill Belichick semble croire que Stidham sera son partant pour la campagne 2020.

«Stid a travaillé très fort l’an dernier, avait récemment justifié le pilote au réseau NFL Network. Je sais qu’il travaille fort pendant la saison morte. Il a fait énormément de progrès en ce qui concerne sa compréhension de notre attaque et de la défensive de nos adversaires [...] Je suis persuadé qu’il est prêt à compétitionner.»

En 2020, il s’agira de la première fois qu’un autre quart-arrière que Brady amorcera une campagne des «Pats» depuis la saison 2001. L’année précédente, un jeune Brady avait dû prendre la place Drew Bledsoe, qui s’était gravement blessé, et avait mené la Nouvelle-Angleterre à une victoire au Super Bowl.

En mars dernier, le pivot de 42 ans a choisi de poursuivre sa carrière avec les Buccaneers de Tampa Bay, signant un contrat de deux ans et d’une valeur de 50 millions $.