Crédit : Joe Nicholson-USA TODAY Sports

MLS

Michael Bradley attaque Donald Trump

Publié | Mis à jour

Le capitaine du Toronto FC, Michael Bradley, a fortement critiqué le manque de leadership du président américain Donald Trump dans ce qui se déroule présentement aux États-Unis concernant les tensions raciales.

«Nous avons un président qui est complètement vide», a dit l’Américain de 32 ans lors d’une conférence téléphonique tenue jeudi.

«Il n’a pas de leadership. Il n’y a pas de leadership de la part du président, il n’y a pas de leadership de la part des sénateurs républicains qui sont assis et qui ont été complices de tout ce qu’il a fait au cours des trois dernières années et demie.»

Bradley a profité de l’occasion pour envoyer un message à ses compatriotes.

«Si nous voulons avoir une chance de commencer à arranger ces choses, alors Trump ne peut pas être président, a-t-il dit à propos du racisme systémique présent au pays de l’Oncle Sam.

«J’espère juste que les gens pourront aller aux urnes en novembre et penser à plus que ce qui est bon pour eux, plus que ce qui est bon pour leur propre statut, leur propre entreprise, leur propre déclaration de revenus, a ajouté le joueur de soccer. J’espère que les gens pourront se rendre aux urnes et comprendre qu’à bien des égards, l’avenir de notre pays et l’avenir de notre démocratie sont en jeu.»

Bradley a représenté son pays sur la scène internationale à 151 reprises et il a marqué 17 buts avec le maillot des États-Unis sur le dos. Il est un membre du Toronto FC depuis la campagne 2014.