LNH

LNH: d’autres décisions importantes attendues

LNH: d’autres décisions importantes attendues

Renaud Lavoie

Publié 04 juin
Mis à jour 04 juin

La LNH continue de trouver des solutions aux différentes embûches qu'elle doit surmonter pour relancer ses activités, cet été.

On se posait des questions sur le format des séries parce qu’on savait qu’il y avait des inquiétudes du côté des joueurs concernant la durée totale de cet événement.     

On sait maintenant que tout devra être réglé en moins de 70 jours. Et ce même si ce sera des séries 4 de 7 pour chacun des tours, à l’exception de la ronde qualificative qui sera un trois de cinq.

D’autres décisions importantes    

La prochaine étape est aussi complexe: il faudra déterminer où ces séries seront disputées. La LNH veut trouver deux villes et on devrait connaître les destinations retenues d’ici deux semaines.

Est-ce possible que des matchs aient lieu encore au Canada? Il est évident qu’il serait avantageux financièrement (le dollar canadien vaut 74 sous contre la devise américaine) pour la LNH de se retrouver en sol canadien. 

Mais encore une fois, il faudra que le gouvernement fédéral soit plus flexible et qu’il n’exige pas que les joueurs de la LNH se placent en quarantaine pendant 14 jours dès leur retour au pays de l’étranger. 

N’oublions pas que les joueurs seront testés à tous les jours, sinon aux deux jours, ce qui n’est pas le cas pour le commun des mortels.

Phase 2    

Il faudra aussi déterminer la date exacte des camps d’entraînement (pas avant le 10 juillet) bientôt afin d’avoir une meilleure idée du début des séries.

C’est sans oublier la phase 2, qui n’est toujours pas commencée. Les joueurs pourront avoir accès aux sites d’entraînement au début de la phase 2, mais certaines équipes ne sont pas prêtes (surtout concernant les tests et parce qu’elles n’ont pas encore embauché de spécialistes en maladie infectieuse) à ouvrir leurs portes et c’est pourquoi la ligue se donne plus de temps. 

Certaines formations, comme les Canadiens de Montréal, ont fait fondre la glace à leurs sites d’entraînement, mais il ne faut pas trop y voir un problème puisque ça ne prend que 72 heures à la mettre en place.