Remparts, Phoenix

Crédit : photo courtoisie

LHJMQ

«Je dois avouer qu'il a attiré notre attention...» -Patrick Roy

Publié | Mis à jour

Les Remparts de Québec ont confirmé l’acquisition du gardien Thomas Sigouin, mercredi, en retour d’un choix de troisième ronde en 2022, confiant ainsi au portier de 20 ans une chance en or de prouver sa valeur dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Victime d’une blessure grave à un genou qui lui a fait rater la presque totalité de la saison 2018-2019, Sigouin est revenu avec le Phoenix de Sherbrooke la saison dernière en tant qu’auxiliaire à Samuel Hlavaj. En carrière dans la LHJMQ, il ne compte donc que 31 départs répartis sur trois saisons.

Le défi lancé par les Remparts, qui en ont fait l’acquisition afin de donner un peu de répit au jeune Emerik Despatie, en est donc tout un.

«J’aime être le négligé, a toutefois mentionné Sigouin lors d’un entretien téléphonique avec "Le Journal de Québec", mercredi. J’ai ce rôle depuis que je suis bantam et je pense que je réponds bien à ça. J’ai juste hâte que ça commence pour prouver à tout le monde ce que je vaux vraiment. Je suis content d’avoir une opportunité de jouer des matchs et d’aider l’équipe à gagner. Ceci dit, je sais que je devrai gagner ma place au camp d’entraînement.»

Deux matchs cruciaux

C’est entre autres ce côté compétiteur qui a poussé Patrick Roy à en faire l’acquisition.

«On aime donner une chance à un gars comme ça. C’est un passionné et il veut progresser. Je dois reconnaître qu’il a attiré notre attention cette saison parce qu’il a joué deux très bons matchs contre nous», a mentionné Patrick Roy, qui a confirmé que Thomas Caron et Hunter Holmes seront les deux autres joueurs de 20 ans de l’équipe la saison prochaine.

Sigouin s’était notamment dressé contre les Remparts, le 30 novembre dernier, n’accordant qu’un but sur 37 lancers pour aider le Phoenix à vaincre les Diables Rouges.

«Quand je regarde où je suis rendu, je suis pas mal content d’avoir eu de bons matchs contre eux!», a-t-il lancé en riant.

Prêt à repêcher

Par ailleurs, Patrick Roy n’entend plus échanger le cinquième choix au total, contrairement à ce qu’il avait mentionné il y a quelques semaines. L’équipe a l’intention de repêcher le meilleur joueur disponible.

Et, pour Roy, ce repêchage sera le début d’une nouvelle étape dans le processus de reconstruction de l’équipe.

«On entre dans une étape qui va être très intéressante pour nos partisans. Je pense que le prochain cycle va être le fun. On est dans une situation que j’ai rarement vécue avec les Remparts, parce qu’on a de la profondeur à chacune des positions et on possède deux choix de première ronde l’an prochain ainsi qu’un autre en 2022», a-t-il mentionné, ajoutant que cette profondeur autant dans l’effectif que dans la banque de choix permettrait aux Remparts de faire l’acquisition de pièces importantes dans les prochaines années sans hypothéquer l’avenir de l’équipe, comme ce fut le cas en 2015.