Crédit : AFP

Europe

Olivier Giroud : «Dieu voulait vraiment que je reste»

Publié | Mis à jour

L'attaquant français de Chelsea, Olivier Giroud, a fait part de son bonheur de reprendre l'entraînement, mardi, sur le site internet de son club, estimant que «rien ne remplace le terrain».

«On travaille dur et c'est vraiment bon d'être de retour sur le terrain, de revoir ses coéquipiers et simplement de jouer au foot, de taper dans le ballon et de marquer à nouveau des buts», a expliqué l'avant-centre des Blues.

«Cela m'a vraiment manqué (...) Rien ne remplace le terrain, les changements de direction, les accélérations(..). Presque tous mes équipiers ont eu des ampoules à la reprise de l'entraînement, mais ce n'est que de la joie d'être de retour sur le terrain», a-t-il ajouté.

Olivier Giroud a repris l'entraînement avec Chelsea le 19 mai par petits groupes et les séances avec contact depuis la semaine dernière.

Le club londonien se prépare pour la reprise de la Premier League le week-end du vendredi 19 au lundi 22 juin. Il aura au moins dix matches à disputer - 9 de championnat, plus un quart de finale de Coupe d'Angleterre contre Leicester - pour terminer sa saison avant le 1er août.

Giroud est aussi revenu sur son départ avorté cet hiver, alors qu'il était en manque de temps de jeu et qu'il craignait pour sa place en équipe de France pour l'Euro 2020 qui se profilait.

«J'ai vraiment failli quitter le club», a admis le joueur, très croyant, mais «Dieu voulait vraiment que je reste à Chelsea».

Titulaire 5 matches de rang avant que la Covid-19 ne vienne geler la saison, Giroud avait inscrit des buts importants contre Tottenham et Everton.

«Je ne vais pas revenir sur ce qui s'est passé mais l'entraîneur (Frank Lampard) m'a parlé en privé et m'a dit qu'il me donnerait plus de matches. Il a tenu parole et (...) j'ai juste saisi ma chance pour lui rendre la foi qu'il a placé en moi».

Giroud a même finalement choisi de prolonger d'une saison supplémentaire son séjour de deux ans et demi à Stamford Bridge.