Crédit : Photo d'archives, AFP

Lutte

C'est déjà terminé pour «Gronk»

Publié | Mis à jour

Sans grande surprise, l’ailier rapproché des Buccaneers de Tampa Bay Rob Gronkowski a été libéré par la World Wrestling Entertainment (WWE).

Le site wrestlinginc.com a rapporté le tout mardi, au lendemain de la présence finale de l’ancien joueur des Patriots de la Nouvelle-Angleterre à l’émission «RAW». 

Ayant remporté la ceinture 24/7 de la fédération à l’événement WrestleMania 36 enregistré en mars et diffusé au début avril, Gronkowski a conclu son séjour à la WWE en perdant son titre aux mains de R-Truth, alias Ron Killings.

Pour ce faire, la WWE avait prévu un court scénario comportant peu de risques physiques pour «Gronk». Ce dernier a été filmé dans sa cour arrière de Foxboro, au Massachusetts, où Killings incarnait R-Truth déguisé en jardinier. 

La scène montrait le futur champion surprendre par-derrière le joueur de football en le renversant. Présent sur place, un arbitre qui, au départ, portait un manteau dissimulant son costume d’officiel, a fait le compte de trois pour officialiser le changement de garde.

Le titre 24/7 peut être gagné en toute circonstance, peu importe le moment ou le lieu, et ce, sans préavis.

Gronkowski devait participer au gala SummerSlam en août, mais son arrivée chez les «Bucs» après un an d’inactivité à la NFL l’a forcé à demander sa libération à la WWE, tel que stipulé dans son contrat.