Crédit : AFP

Golf

Tiger Woods condamne la violence et les émeutes

Publié | Mis à jour

Tiger Woods a condamné l’arrestation musclée qui a coûté la vie à George Floyd au Minnesota, mais également le vandalisme qui a eu lieu lors des manifestations subséquentes, lundi.

«Mes condoléances vont à George Floyd, ses proches et à tous ceux qui sont blessés présentement, a-t-il écrit sur Twitter. J’ai toujours eu le plus grand respect pour les forces de l’ordre. Ils s’entraînent consciencieusement pour comprendre comment, quand et où utiliser la force. Cette tragédie a clairement dépassé la limite.»

Woods a notamment fait référence aux émeutes de Los Angeles en 1992 pour montrer que la violence n’allait pas faire avancer la cause. Cette année-là, un jury composé notamment de 10 Blancs avait acquitté quatre policiers blancs qui avaient sauvagement battu un Noir nommé Rodney King. Ce dernier a eu besoin de 20 points de suture en plus d’avoir subi des fractures à la mâchoire et à une cheville.

Dans les six jours qui ont suivi, plus de 50 personnes sont mortes et des milliers de gens ont été blessés dans des manifestations. Les dommages matériels ont été estimés à plusieurs centaines de millions de dollars.

«Je me souviens des émeutes à Los Angeles et j’ai appris que l’éducation est la meilleure voie pour avancer. Nous pouvons faire valoir notre point de vue sans faire brûler les quartiers où nous vivions. J’espère qu’avec des débats honnêtes et constructifs, nous pourrons construire une société plus sécuritaire et unie.»