Crédit : AFP

Tennis

Si les Internationaux des États-Unis ont lieu, ce sera (presque) comme d'habitude

Publié | Mis à jour

Le plan d’action pour la tenue hypothétique des prestigieux Internationaux de tennis des États-Unis à la fin de l'été se clarifie.

Parmi les mesures spéciales qui seront potentiellement établies pour organiser l’U.S. Open, le tout en maintenant un niveau de sécurité adéquat malgré la l’épidémie de COVID-19 à New York, on retrouve des vols privés, une limite de membres de l’entourage des joueurs en provenance d’Europe, d’Amérique du Sud et du Moyen-Orient et des tests de dépistage du nouveau coronavirus.

• À LIRE AUSSI : De gros noms du tennis à Berlin en juillet

• À LIRE AUSSI : Tennis: le tournoi de Rome pourrait être organisé en septembre

On s’attend également à interdire les spectateurs à Flushing Meadows, à limiter le nombre d’officiels sur le terrain pendant les matchs et restreindre l’accès aux vestiaires aux jours de matchs, selon ce qu’a indiqué Stacey Allaster, directrice générale du tennis professionnel de l’Association américaine de tennis (USTA), en entrevue téléphonique avec Associated Press, samedi.

« Tout ceci est encore malléable » et « aucune décision n’a été prise du tout », a indiqué Allaster, mais a également mentionné qu’en cas de tenue des Internationaux des États-Unis en temps de pandémie, le comité exécutif de l’USTA ira vraisemblablement de l’avant en organisant ce tournoi du grand chelem dans ses installations habituelles, à la date habituelle, soit le 31 août pour le début des matchs du tableau principal.

« Je dirais que nous sommes encore concentrés à 150% sur la mise en place d’un environnement sûr pour organiser les Internationaux des États-Unis au Centre national de tennis Billie Jean King à New York, aux bonnes dates, a dit Allaster. Je me réveille – notre équipe se réveille en ne pensant qu’à cela, en fait. »

« L’idée d’un endroit de rechange, d’une date de rechange... On se doit de la considérer, mais elle n’a pas beaucoup de traction. » - Stacey Allaster, DG de l’USTA 

On envisage une annonce à la mi-juin ou à la fin du mois.

Andrew Cuomo, le gouverneur de l'État de New York, la région américaine la plus affectée par la propagation de la COVID-19 depuis le début de la pandémie, a annoncé vendredi prévoir une levée partielle du confinement pour la ville de New York la semaine du 8 juin, pour peu que les indicateurs de santé publique soient satisfaisants.

Du côté d’autres compétitions tennistiques majeures, le président de la Fédération française de tennis (FFT) Bernard Giudicelli n'exclut pas que Roland-Garros, reporté au mois de septembre en raison du coronavirus, puisse se dérouler à huis clos.

L’annonce de l'annulation pure et simple de Wimbledon (Angleterre) est arrivée le 1er avril dernier.

Photo: L'Ontarienne Bianca Andreescu a remporté l'édition 2019 des Internationaux de tennis féminin des États-Unis (AFP)