Impact de Montréal

«On espère avoir des développements très bientôt»

Publié | Mis à jour

La MLS cherche toujours à établir un plan pour son retour au jeu en période de pandémie mondiale de coronavirus. Depuis le coulage d’informations concernant un possible tournoi à Orlando, il y a eu peu de nouveau, mais le président de l’Impact, Kevin Gilmore, tente de rester positif.

«Ça prend peut-être plus de temps que les gens pensent, mais c'est très compliqué», a-t-il admis, vendredi, en entrevue à «JiC».

• À lire aussi: La saison reprendra finalement le 11 juin en Espagne

«On va voir où ça mène, mais on espère avoir des développements très bientôt», a ajouté le président, indiquant au passage que la ligue tente surtout de trouver le meilleur processus en regard de la sécurité et la santé de toutes les personnes impliquées.

Des joueurs soulagés  

En attendant, les joueurs de l’Impact ont pu se livrer pour la première fois à des entraînements en petits groupes, vendredi.

«Ça a très bien été cette semaine, les joueurs étaient très contents de se retrouver sur une pelouse», a souligné le président de l’Impact.

Rencontré au Centre Nutrilait plus tôt en journée, le milieu de terrain Victor Wanyama abondait dans le même sens.

«Après dix semaines à courir et m'entraîner chez moi, ça faisait du bien de revenir au centre d'entraînement pour avoir les séances individuelles», a-t-il admis.

«On avait hâte de retrouver le terrain, a renchéri le défenseur Rudy Camacho. Aujourd'hui on l'a fait plus particulièrement, mais on le fait quand même, on voit le staff, les gens de l'équipe, les joueurs, ça fait quand même du bien.»

Les deux joueurs ont souligné que le groupe, même s’il était séparé pendant l’arrêt des activités, est resté très soudé.

«Il y a quand même un bon esprit d'équipe», a souligné Wanyama, qui s’est joint à l’Impact à titre de joueur désigné au printemps.

«Même quand on s'entraînait séparément, il y avait un lien, a-t-il ajouté. On parlait après les sessions, dans une vidéoconférence, et on est proches, en tant qu'équipe.»

«Il y a toujours un esprit d'équipe, a confirmé Camacho à son tour. Après, on est séparés et on n'a pas trop l'occasion de parler sauf sur les réseaux, mais ça va nous rendre encore plus solidaires.»

Les amateurs salués  

À travers tout cela, l’Impact n’oublie pas ses partisans.

«Mon message aux partisans c'est de tenir bon, on sait que vous vous ennuyez des matchs tout comme nous, a lancé Wanyama. Ne lâchez pas, soyez prudents et aussitôt que les choses reviendront à la normale, nous pourrons de profiter de tout ça de nouveau.»

D’ailleurs, Kevin Gilmore a indiqué que le club reste en contact avec son public.

«On communique avec nos membres ou détenteurs de billets de saison de façon régulière, avec chaque développement qu'on voit au niveau de la ligue, de l'entraînement et du retour au jeu, pour s'assurer qu'ils soient là dès qu'il y aura un retour au jeu avec les partisans dans les estrades», a-t-il indiqué.

Voyez l’entrevue de Kevin Gilmore à «JiC» en vidéo principale. 

Les points de presse de Victor Wanyama et Rudy Camacho, sont ci-dessous. Les vidéos sont une gracieuseté de l’Impact de Montréal.

Impact: Rudy Camacho, 29 mai 2020 -

Impact: Victor Wanyama, 29 mai 2020 -