Crédit : Photo AFP

LNH

«Je crois qu’il s’agit d’un bon format»

Publié | Mis à jour

L’attaquant vedette de l’Avalanche du Colorado Nathan MacKinnon est aux anges de savoir que sa formation aura la chance de se battre pour gagner la coupe Stanley.

Il croit d’ailleurs que son club a tous les éléments nécessaires pour être un sérieux prétendant.

«Nous avons une très bonne équipe et espérons que nous serons capables d’aller jusqu’au bout, a-t-il dit jeudi, lors d’un entretien avec le site internet de la Ligue nationale. Ce sera un peu différent, mais pendant un certain temps, nous ne savions pas si nous aurions la chance de finir [la saison]».

L’Avalanche devra cependant attendre que la ronde qualificative des éliminatoires soit complétée avant d’entamer une «vraie série». En effet, les «Avs» sont parmi les quatre meilleures équipes de l’Association Ouest. Ils joueront donc le petit tournoi à la ronde opposant ces formations, en attendant de connaître l’identité de leurs adversaires en ronde des 16.

«C’est super que nous puissions jouer des matchs qui ont de l’importance contre les meilleures équipes de l’Ouest, a affirmé MacKinnon. Je crois qu’il s’agit d’un bon format. Vous savez, il n’y a rien de parfait. Tout le monde a dû être créatif et c’est un bon point de départ.»

«Je veux juste jouer, a-t-il renchéri. Je veux avoir une chance de gagner. Je pense que c’est ce que tout le monde souhaite.»

Considéré pour le Hart

Dominant année après année, MacKinnon a par ailleurs reçu un beau vote de confiance de la part de son capitaine Gabriel Landeskog, le voyant comme un candidat au trophée Hart, qui est remis au joueur le plus utile à son équipe.

«Il fait la différence à tous les soirs. Lorsqu’on cherche un but, il est habituellement le gars qui va te refiler la rondelle. Il trouve toujours un moyen. Il est vraiment amusant à regarder aller. Je le vois depuis des années lors des matchs et des pratiques, mais le genre de choses qu’il fait, il les fait à une telle vitesse. Je ne connais pas beaucoup de joueurs de la ligue qui peuvent faire tout ce qu’il fait», a révélé le Suédois au réseau Sportsnet, vendredi.

Landeskog croit que son coéquipier fait partie des meilleurs au niveau de la rapidité d’exécution, allant même à la comparer à celle des fusées Connor McDavid et Johnny Gaudreau. Munis d’un tir dévastateur et d’une vision du jeu hors norme, MacKinnon a récolté 93 points, soit 43 de plus que son plus proche poursuivant chez l’Avalanche cette saison.

«Je crois qu’il doit gagner le Hart, mais qu’il aurait aussi dû le gagner il y a quelques années, a également indiqué l’athlète de 26 ans. Je sais que Taylor Hall a eu une saison incroyable [en 2017-2018] en amenant les Devils du New Jersey en séries, mais Nate a fait la même chose pour notre groupe.»