Canadiens de Montréal

Frédérik Gauthier pourrait faire une demande au CH

Frédérik Gauthier pourrait faire une demande au CH

Louis Jean

Publié 29 mai
Mis à jour 29 mai

Comme ses pairs, Frédérik Gauthier est en attente des prochains développements dans la LNH en vue d’un retour au jeu.

Pendant ce temps, l’attaquant des Maple Leafs de Toronto, choix de premier tour en 2013, vit comme il le faisait avant de faire le saut chez les professionnels, car il est de retour au domicile de ses parents, à Mascouche.    

«Je dois poser du gazon dans la cour, plus tard, car il n’y en a pas en ce moment!», a-t-il lancé jovialement pendant notre entretien de vendredi. Je garde la porte de ma chambre fermée pour ne pas que ma mère voit à l’intérieur et je passe l’aspirateur, car mon chien perd son poil.»

Si Gauthier a retrouvé une vie familiale dans un contexte de pandémie, il avoue que l’incertitude est parfois difficile à gérer.

«Au début tu crois que ce sera pour quelques semaines avant de revenir. Après, ça commence à se prolonger. Il faut que tu t’entraînes sans savoir vraiment quand nous allons recommencer.

«Tout est en l’air en ce moment. Les gars commencent à jouer au golf, moi je ne joue que l’été.»

C’est en effet, comme le dit l’ancien de l’Océanic de Rimouski dans ses propres mots, un «ajustement».

«On ne sait pas trop où ça s’en va. C’est quelque chose que personne n’a vécu auparavant.»

Il préfèrerait s'entraîner à Brossard    

Ce qu’on sait, c’est que la phase de l’entraînement entrera bientôt en vigueur. La participation des joueurs se fera sur une base volontaire et seulement six patineurs seront acceptés en même temps sur une même glace. 

Les formations ne pourront donc pas exiger que l’un de leurs joueurs revienne dans la ville où elles évoluent. Gauthier n’hésitera pas à demander à l’organisation des Canadiens de Montréal d’emprunter leurs installations de Brossard pour retrouver la forme.

«Je vais essayer de patiner dans le coin. Je suis à quatre ou cinq heures de Toronto, s’il y a quelque chose, je pourrais toujours conduire jusqu'à là-bas, explique le colosse joueur de centre, auteur de sept buts cette saison - un sommet personnel dans la LNH.

«Mais c’est le fun avec la famille et les amis en plus de voir les mêmes (cinq) personnes chaque jour sur la glace. C’est sûr que je préfèrerais rester avec ma famille si je peux réussir à patiner à Brossard ou plus proche.

«Je vais parler avec (les Maple Leafs) pour qu’ils me mettent en contact avec Montréal pour que je puisse y patiner. J’en ai parlé avec des gars de l’équipe, mais ça n’a pas encore été réglé.

«Si je patine dans le coin ce serait bien, mais six semaines sans patiner quand tout le monde le fait, c’est quelque chose que je ne serais pas capable de faire.»

Écoutez les commentaires de Frédérik Gauthier dans la vidéo ci-dessus.