Crédit : PHOTO AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Boxe

Boxe: un gala au Québec le 18 juillet?

Publié | Mis à jour

Même s’il n’a pas encore de confirmation en poche, le promoteur Camille Estephan continue de travailler en coulisses sur la relance de la boxe au Québec. Son objectif : présenter un gala le 18 juillet.

À première vue, le projet de EOTTM semble ambitieux. Ses dirigeants ont fait les choses dans l’ordre.

Estephan et son équipe ont analysé les plans de plusieurs organisations, dont celui de l’Ultimate Fighting Championship (UFC). Ils ont noté les particularités afin d’établir les bases de leur document. Ils ont mis le matériel dans les mains de leur avocat Anthony Rudman, qui s’est occupé de la rédaction.

Tout a été pensé de la première à la dernière minute. Tout d’abord, EOTTM tiendrait son gala dans un hôtel à l’extérieur de la grande région de Montréal. Tous les intervenants seraient confinés à cet endroit du début à la fin de la semaine.

Le nerf de la guerre

Bien sûr, tout ce beau monde subirait un test. Pour le moment, la fréquence et les coûts des tests à la COVID-19 ne sont pas indiqués dans le document qui a été remis à la Régie des alcools, des courses et des jeux dans les derniers jours.

Il n’est pas indiqué non plus qui assumerait les frais des centaines de tests qui seraient nécessaires pour la tenue de cet événement.

«On a des discussions avec les gouvernements, a confirmé Estephan lors d’une entrevue téléphonique. On suit le dossier de près.»

«Le plan que nous avons déposé est solide. On a décrit les moindres détails du déroulement des activités à compter de l’arrivée des boxeurs. On s’est fiés aux plans du WBC, de la Commission athlétique du Nevada et de l’UFC pour [monter] notre document.»

«Les boxeurs seraient confinés dans leur chambre d’hôtel et le gala aurait lieu dans le même endroit.»

Trois villes

Il a réservé la date du 18 juillet au calendrier de la Régie. Pour ce qui est l’endroit, Estephan et son équipe ont une liste de trois villes en région : Rimouski, Shawinigan et Thetford Mines.

Lexson Mathieu et Steve Claggett seraient les deux têtes d’affiche de ce gala qui serait présenté à huis clos.

Le plan a été envoyé et reçu dans les bureaux de la Régie au début de la semaine. Cependant, comme on peut s’en douter, la boxe professionnelle n’est pas encore une priorité pour les autorités de santé publique. Un report à août ne serait pas surprenant, selon nos informations.

Golden Boy : en septembre

Pendant ce temps, du côté de son partenaire Golden Boy, l’attente pourrait être plus longue. La bande d’Oscar De La Hoya, dont les bureaux sont basés en Californie, prévoit présenter un premier gala en septembre.

«Je sais qu’ils ont une rencontre avec DAZN la semaine prochaine, a souligné Camille Estephan. Ils vont possiblement pouvoir établir un calendrier pour la suite des choses.»

«S’ils sont intéressés à offrir des combats à nos gars, on va écouter les offres.»

Steven Butler, Yves Ulysse Jr., Erik Bazinyan, Arslanbek Makhmudov et David Lemieux ont tous des ententes avec le promoteur américain. Lorsqu’ils renoueront avec l’action, ils pourraient très bien se retrouver dans un combat significatif aux États-Unis. C’est du moins le souhait de leur promoteur.