LNH

Une portion des séries devant des spectateurs?

Une portion des séries devant des spectateurs?

Renaud Lavoie

Publié 28 mai
Mis à jour 28 mai

Chaque région de l’Amérique du Nord a été touchée de façon différente par le coronavirus. Comme le premier ministre du Québec François Legault l’indiquait mercredi, le nord-est de l’Amérique a été vraiment plus durement touché.

C’est donc compréhensible que la LNH veuille éviter de placer ses équipes dans deux villes où le coronavirus fait encore partie du paysage. 

Les villes les plus à l’est qui pourraient accueillir les différentes formations sont Toronto et Pittsburgh, deux villes où le virus n’a pas fait autant de victimes qu’à New York ou Montréal, par exemple. 

Quelles seront les villes choisies?   

La LNH et l’Association des joueurs se donnent trois autres semaines avant de décider quelles seront les deux villes choisies pour les séries éliminatoires. 

Les deux parties veulent prendre leur temps parce qu’elles veulent s’assurer qu’il n’y aura pas (ou très peu) de risques pour les joueurs et les dirigeants qui y seront.

L’autre facteur qui sera important, c’est qu’il faudra aussi déterminer à quel endroit le coronavirus est complètement disparu. Pourquoi? Parce que la LNH aimerait qu’il y ait des spectateurs dans les gradins à un certain point du processus, tout particulièrement à partir de l'étape des finales d'associations. 

Une personne impliquée dans les pourparlers, à la LNH, m’a indiqué sous le couvert de l’anonymat que «s’il y a l’opportunité d’avoir des spectateurs dans les gradins, on ne s’y opposera pas, mais on ne s’attend pas à ce que ce soit une possibilité». Facile de ne pas croire à cette possibilité le 28 mai, mais qu’en sera-t-il au début du mois de septembre?

Le format  

C’est normalement d’ici la fin de la semaine qu’on en saura un peu plus sur le format des séries. On sait que la ronde qualificative sera un trois de cinq, mais qu’en est-il des séries régulières? Les dirigeants de la LNH préfèreraient que toutes les rondes soient des quatre de sept, alors que l’AJLNH préférerait que ce soit des trois de cinq afin que les séries se terminent plus rapidement.

La balle est dans le camp des joueurs et ce sont eux qui prendront la décision.

On devrait aussi savoir si toutes les séries se passeront dans un ‘bracket’ ou si la formule de la meilleure équipe contre la moins bonne (ex. 1 vs 8) va s’appliquer.

Voyez, dans la vidéo ci-dessus, mon passage de jeudi à l'émission «JiC».