Impact de Montréal

Un retour qui a fait du bien

Publié | Mis à jour

Comme la plupart des sportifs, professionnels ou non, les joueurs de l’Impact avaient bien hâte de reprendre leurs habitudes et c’est avec grand plaisir qu’ils ont retrouvé le Centre Nutrilait au cours des derniers jours.

«Dès les premières minutes, on a vu que ça nous a manqué», a souligné l’entraîneur-adjoint Patrice Bernier, jeudi, à «JiC». 

«Juste de voir l'herbe, après avoir été au Stade olympique, le gazon bien vert du Centre Nutrilait, ça donne la bonne humeur, a-t-il ajouté. On n'a pas le grand contact comme auparavant, mais les premières minutes, c'était bien. On a vu beaucoup de sourires.»

Par ailleurs, la MLS a annoncé jeudi qu’elle permettrait désormais aux clubs de procéder à des entraînements par petits groupes après avoir permis les exercices individuels. Tout cela, bien sûr, si les autorités sanitaires locales des différents clubs le permettent.

L’Impact en profitera pour essayer de retrouver son erre d’aller du début de la saison, qui était somme toute positif avant que la pandémie mondiale de coronavirus ne force l’arrêt des activités de la ligue.

«On sentait qu'il y avait de bonnes choses, on était satisfaits, on était positifs, et on sentait que notre travail commençait à porter ses fruits, a raconté Bernier. On sentait que les joueurs commençaient à adhérer encore plus au projet de Thierry Henry. On a eu un arrêt, il faut recommencer tout cela. C'est le défi. C'est clair qu'on était bien partis.»

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.