Crédit : AFP

Golf

The Match : au tour de Michael Jordan?

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Après avoir perdu en compagnie de Tom Brady lors d’un duel contre Tiger Woods et Peyton Manning, le golfeur Phil Mickelson se magasine un nouveau partenaire.

• À LIRE AUSSI | COVID-19: Woods, Mickelson, Manning et Brady s'unissent pour la cause

• À LIRE AUSSI | NBA: un joueur ne veut pas sa bague de champion

«Je pense qu’on pourrait jouer avec des gars comme Stephen Curry et Michael Jordan ou Tony Romo et Patrick Mahomes, qui sont tous de bons golfeurs, des talents d’élite et de grandes personnalités, a déclaré Mickelson lors d’un entretien avec le quotidien Los Angeles Times. Ces personnalités sont parfaites pour ce type d’événement. On pourrait avoir quelqu’un qui aime le sport et qui est compétitif, mais qui est vraiment divertissant comme Larry David ou Bill Murray. Je pense que cela pourrait être brillant.»

«The Match: Champions for Charity» opposant les deux quarts-arrière et les deux golfeurs professionnels a amassé 20 millions $ pour lutter contre les effets de la COVID-19 et a été très populaire à la télévision. En effet, 5,8 millions de téléspectateurs en moyenne ont regardé ce duel, ce qui en a fait la partie de golf la plus regardée de l’histoire de la télévision.

On peut donc comprendre l’enthousiasme de Mickelson.

«Et si Tiger et moi devions faire équipe et affronter deux jeunes joueurs, ou si nous devions jouer avec des golfeurs plus jeunes et que c’est une véritable compétition de golf de haut niveau?, s’est questionné l’athlète 49 ans. Je pense qu’il y a un marché pour ça. Il faut cependant que cela ait de la personnalité.»

«Je ne sais pas à quoi cela ressemblera spécifiquement, mais ce serait une compétition divertissante, a-t-il poursuivi. En obtenant le bon mélange d’individus pour que leur personnalité ressorte comme celles de Peyton et Tom qui ont brillé dans le dernier (événement). Ils ont été humanisés avec leur jeu, mais ils étaient compétitifs, drôles et divertissants. Ils ont laissé sortir leur sens de l’humour. Il s’agit de trouver le bon mélange de concurrents.»