LNH

LNH: les choix qu'auront à faire les joueurs

Publié | Mis à jour

Depuis quelques jours, plusieurs rumeurs ont emané quant à un possible retour au jeu de la Ligue nationale de hockey au mois d’août. Toutefois, bien des détails restent à régler avant que la rondelle ne soit mise en jeu.

Toutes les précautions sanitaires devront en effet être prises pour qu’un retour soit effectué. Et tous les joueurs devront être mis au courant.

• À LIRE AUSSI: Pierre Dorion se frotte les mains

• À LIRE AUSSI: Un ancien expert du développement malmène le CH

«Ce que je recommande, ce serait d’identifier les risques et de s’assurer que toutes les mesures sanitaires soient mises en place, a souligné Élodie Brunet, avocate spécialisée en droit du travail lors de l’émission Dave Morissette en direct sur les ondes de TVA Sports, jeudi. De s’assurer que les travailleurs, ici les joueurs, soient informés des risques et qu’ils les acceptent en toute connaissance de cause.»

L’avocate québécoise pousse sa réflexion un peu plus loin à savoir si un joueur pourrait refuser de revenir au jeu.

«Je ne pense pas qu’il devrait y avoir des gens qui devraient être forcés de retourner au travail, a-t-elle confié. Mais à partir d’un certain moment, les gens auront un choix à faire s’ils veulent avoir un revenu et tous les bénéfices qui vont avec le fait de retourner au travail. À ce moment, les joueurs auront un choix à faire.

«Si jamais, ils acceptent les risques de retourner au travail, mais qu’ils ont des craintes de transmettre ça à leur famille, ils vont peut-être choisir de s’isoler volontairement comme certains travailleurs de la santé font en ce moment. Ce serait donc de négocier un retour au travail qui convient à tous avec lesquels les deux parties vont être à l’aise.»

Selon les dernières rumeurs, la LNH n’ouvrira pas les camps d’entraînements avant le 10 juillet prochain alors que les séries éliminatoires, dans leur nouveau format à 24 équipes, pourraient s’amorcer le 1er août.

À voir dans la vidéo ci-dessus.