SPO-CANADIENS-PENGUINS-LNH

Crédit : Photo d’archives

Canadiens de Montréal

Canadiens - Penguins: Sidney Crosby change tout

Publié | Mis à jour

Si le plan de reprise de la Ligue nationale de hockey (LNH) se matérialise et que le Canadien de Montréal affronte les Penguins de Pittsburgh en ronde de qualification, il pourra s’encourager en se rappelant avoir disputé deux bons matchs sur trois contre ses rivaux de la Pennsylvanie en 2019-2020.

Au cours du calendrier régulier, la troupe de Claude Julien a récolté trois points sur une possibilité de six face à l’équipe de l’attaquant-vedette Sidney Crosby.  

Aussi, malgré l’écart de 15 points séparant les deux formations au classement, le Tricolore n’a pas si mal paru devant les «Pens», hormis dans la dernière rencontre opposant les deux clubs. 

La mauvaise nouvelle, toutefois, c’est que Pittsburgh a semblé plus convaincant à mesure que les parties et les minutes s’écoulaient. Et surtout, Crosby n’a participé qu’à un seul des duels contre le Bleu-Blanc-Rouge et il a fait largement sentir sa présence à cette occasion. 

Voici un bref retour sur les trois affrontements Canadien-Penguins pendant la dernière saison. 

- 10 décembre 2019 : Montréal 4 Pittsburgh 1  

Lors de son premier rendez-vous de la campagne avec les Penguins, le Tricolore tentait de reprendre des couleurs, lui qui venait de signer deux gains en trois sorties après une horrible séquence de huit échecs. En territoire hostile, il a réussi à endormir ses adversaires qui étaient privés de Crosby – blessé à un muscle et opéré pour ce problème -, mais qui semblaient avoir le contrôle de la partie. 

Effectivement, Jake Guentzel avait lancé en avant les favoris locaux au premier vingt et pendant ce temps, les visiteurs peinaient devant le gardien Tristan Jarry, la deuxième étoile de la LNH au cours de la semaine précédente. Or, une pétarade de trois filets en période médiane a réglé le cas des Penguins. Tomas Tatar, Joel Armia et Shea Weber ont tour à tour enfilé l’aiguille pour permettre au Canadien de poursuivre son élan. 

Pendant ce temps, Carey Price a été quasi-intraitable, repoussant 33 tirs. 

- 4 janvier 2020 : Pittsburgh 3 Montréal 2 (prolongation)  

Encore une fois privés de Crosby, les Penguins semblaient se rappeler de leur rendez-vous antérieur avec le Canadien, qui, de son côté, composait sans les Brendan Gallagher, Jonathan Drouin, Paul Byron et Armia. Pourtant, le Tricolore était en voie d’empocher un autre gain aux dépens de la formation du pilote Mike Sullivan. Néanmoins, comme ce fut souvent le cas en 2019-2020, le CH a loupé une avance au troisième engagement avant de perdre le match. 

Artturi Lehkonen avait le compas dans l’œil, ce soir-là au Centre Bell. Son doublé face à Matt Murray avait permis à la Sainte-Flanelle de se retrouver en avant 2 à 1 après 40 minutes. Mais, Bryan Rust a créé l’impasse au retour du vestiaire et Teddy Blueger a scellé l’issue de la rencontre en profitant d’une rondelle libre en prolongation. 

Le pauvre Price ne savait plus à quel saint se vouer, lui qui plaidait un geste d’obstruction commis à son égard sur la séquence décisive. L’auteur de 34 arrêts n’a pu empêcher ses coéquipiers d’encaisser le cinquième d’une autre série de huit défaites. 

- 14 février 2020 : Montréal 1 Pittsburgh 4  

En cette soirée de la Saint-Valentin, Crosby a finalement croisé le fer avec le Canadien et il n’a pas été tendre du tout. Le numéro 87 a offert une récolte de trois mentions d’aide dans un match à sens unique poursuivant une semaine misérable de quatre échecs en autant de sorties pour le Bleu-Blanc-Rouge. 

Acquis peu avant du Wild du Minnesota, Jason Zucker a eu un effet bénéfique instantané sur sa nouvelle organisation en vertu d’un doublé. Kristopher Letang avait également eu son mot à dire en ouvrant la marque en avantage numérique au deuxième tiers. Tatar avait fait son possible pour ramener le CH sur la bonne voie avec un but tard dans la période, mais Zucker a brisé les reins des troupiers de Julien quelques secondes plus tard.