SPO-ENTRAINEMENT-IMPACT

Crédit : COURTOISIE IMPACT DE MONTRÉAL

Impact de Montréal

MLS : plus de temps en ville?

Publié | Mis à jour

Les joueurs de l’Impact de Montréal et ceux des autres équipes de la Major League Soccer (MLS) pourraient passer plus de temps dans leur ville de travail respective.

Le réseau ESPN a rapporté mercredi, citant plusieurs sources proches du dossier, que la ligue songe à laisser ses clubs dans leur marché jusqu’aux alentours du 21 juin. Par la suite, ils auraient à se rendre au complexe Walt Disney situé à Orlando, où les joueurs, entraîneurs et membres du personnel resteraient un peu plus d’un mois. Puis, les formations participeraient à une phase de groupe comprenant cinq matchs pour chacune avant une ronde éliminatoire. Les affrontements de cette étape de groupe compteraient au classement de la saison.

La MLS et l’Association des joueurs n’ont cependant pas commenté cette information de la chaîne américaine.

Le syndicat mécontent

Au départ, selon ce que plusieurs médias avaient rapporté, la MLS souhaitaient que les équipes mettent le cap vers la Floride au début juin pour s’entraîner là-bas de trois à quatre semaines. Par contre, une telle idée signifiait une absence de la maison pouvant aller jusqu’à 10 semaines pour les gens concernés. Conséquemment, le syndicat des joueurs n’aurait guère apprécié l’option envisagée, estimant que ses membres ayant une femme et des enfants seraient affectés.

Par ailleurs, le Fire de Chicago, le D.C. United et les Earthquakes de San Jose n’ont pas encore repris les entraînements individuels en raison des mesures locales en matière de santé publique. ESPN précise que ces trois clubs pourraient prendre le chemin d’Orlando plus tôt que les autres afin de se remettre suffisamment en forme.