LNH

LNH: les joueurs divisés sur un point

Publié | Mis à jour

Maintenant que la LNH est passée à la deuxième phase de son plan de reprise, les négociations peuvent commencer avec l’Association des joueurs pour établir un protocole précis en vue d’un retour.     

Un point majeur compliquera cependant les pourparlers.           

«Au cours des prochains jours, on va négocier le protocole de retour au jeu. Les joueurs seront-ils isolés de leur famille pour toute la durée des séries éliminatoires? La question de la famille va refaire surface», a souligné le journaliste de TVA Sports Renaud Lavoie à l’émission matinale de TVA, Salut Bonjour, mardi. Voyez ses explications dans la vidéo ci-dessus.  

«Pour bien des joueurs, il n’est pas question d’être privés de leur famille pendant deux mois», a-t-il ajouté.      

Certains joueurs, dont le Québécois Marc-Édouard Vlasic, ont déjà annoncé leur intention de ne pas accepter d'être privés de leurs proches pendant des semaines.     

La phase 2 permet aux joueurs de recommencer à s’entraîner dans les installations de leur équipe respective.              

Leur participation sera sur une base volontaire et seulement six joueurs seront acceptés en même temps sur la glace. Les formations ne pourront donc pas exiger que l’un de leurs joueurs revienne dans la ville où elles évoluent. Plusieurs ont choisi de retourner dans leur pays natal pendant la pandémie.            

Des règles strictes   

En plus de limiter le nombre de patineurs, la LNH leur imposera plusieurs autres restrictions.            

En effet, les contacts seront interdits lors des entraînements et le port du masque sera obligatoire dans les installations, sauf durant les exercices sur la patinoire. Les gymnases seront ouverts pour des entraînements individuels uniquement, alors que l’accès aux bains et aux saunas sera prohibé.            

De plus, les joueurs et les membres du personnel devront subir un test à la COVID-19 quelques jours avant l’entrée en vigueur de la phase 2.            

Ils devront ensuite être testés deux fois par semaine, au minimum. Il est également possible que les athlètes doivent subir une quarantaine de deux semaines avant de pouvoir amorcer la phase, et ce, afin de respecter les exigences des gouvernements.   

Malgré ces contraintes, «la phase deux n’est pas un obstacle à un retour au jeu cet été», selon Renaud Lavoie.    

Quelques points qui étonnent  

Par ailleurs, quelques points sont surprenants. D’abord, un joueur qui ne peut retourner à son site d’entraînement, peut demander à une autre organisation de s’entraîner dans son centre d’entraînement, s’il ne peut se rendre dans la ville de sa propre équipe.      

«Un joueur des Flyers qui ne peut se rendre à Philadelphie pour des raisons personnelles ou familiales dit "Ce serait plus simple pour moi de m’entraîner à Brossard". Il fait la demande aux Canadiens et dans le protocole actuel, ils n’auraient presque pas le choix», a indiqué notre informateur hockey,       

Deuxième point, les gardiens peuvent travailler avec un entraîneur, mais il ne doit pas être celui déjà au service de son équipe.       

«Il faudrait avoir des précisions, car des équipes se demandent quel est le rapport! Ça change quoi que ce soit un Stéphane Waite ou quelqu’un d’autre? La ligue devrait offrir des clarifications au cours des prochaines heures.»      

Vers les éliminatoires   

La semaine dernière, la LNH a proposé un format de reprise de ses activités avec des séries éliminatoires comprenant 24 clubs. Le comité exécutif de l’Association des joueurs a passé au vote et la proposition a été acceptée.            

Un tour qualificatif opposera les formations classées du cinquième au 12e rang de chaque association. Ainsi donc, les Canadiens, 12es dans l’Est, y participeront.            

Les quatre équipes au sommet de l’Est et de l’Ouest obtiendront un laissez-passer pour cette première étape des éliminatoires; elles se mesureront les unes aux autres pour reprendre la forme.             

Comme dans le cas de la phase 2, les modalités temporelles de ce scénario ne sont pas encore déterminées. En ce qui concerne les phases suivantes, la troisième est la tenue de camps d’entraînement, alors que la quatrième est le retour officiel de la campagne 2019-2020.            

Les confrontations iront donc comme suit :   

EST    

  • Pittsburgh (5e) c. Montréal (12e)               
  • Caroline (6e) c. NY Rangers (11e)               
  • NY Islanders (7e) c. Floride (10e)               
  • Toronto (8e) c. Columbus (9e)                         

Boston (1er), Tampa Bay (2e), Washington (3e), Philadelphie (4e) s'affronteront dans le tournoi à la ronde.                 

OUEST    

  • Edmonton (5e) c. Chicago (12e)               
  • Nashville (6e) c. Arizona (11e)               
  • Vancouver (7e) c. Minnesota (10e)               
  • Calgary (8e) c. Winnipeg (9e)                              

St-Louis (1er), Colorado (2e), Vegas (3e) et Dallas (4e) feront les frais du tournoi à la ronde.