GLF-SPO-USP-THE-MATCH:-CHAMPIONS-FOR-CHARITY

Crédit : AFP

Golf

Journée rocambolesque pour Tom Brady

Publié | Mis à jour

Le duel par équipe tant attendu opposant Tiger Woods et Peyton Manning à Phil Mickelson et Tom Brady s’est conclu à l’avantage des deux premiers dans une journée fertile en rebondissements, particulièrement pour le quatrième d’entre eux, dimanche, sur le parcours du Medalist Golf Club à Hobe Sound, en Floride. 

Les vainqueurs du «Match II», un événement ayant servi à amasser finalement plus de 20 millions $ pour la lutte contre la COVID-19, se sont imposés par un trou.   

Favoris par les preneurs aux livres, Woods et Manning ont pris une avance de trois trous après les 10 premiers fanions, mais leurs rivaux ont réduit l’écart à un seul lors des quatre drapeaux suivants, sans toutefois compléter la remontée. 

Pour le «Tigre», il s’agit d’une courte revanche sur Mickelson, qui l’avait battu lors du «Match I» en 2018. 

«Ce fut bien, surtout le fait que nous ayons pu récolter cette somme pour ceux sévèrement touchés, a précisé à la chaîne Golf Channel Woods, qui a préféré souligner la contribution des travailleurs de la santé bataillant contre la COVID-19.  

«Ici, c’est notre terrain de jeu. Nous faisons ce que nous voulons, mais je ne peux pas imaginer me retrouver sur le terrain et accomplir ce qu’ils font.» 

Départ cahoteux 

Brady formait un duo avec Mickelson et durant les premiers moments de la compétition se déroulant sous la pluie, celui-ci a peut-être regretté de s’être allié au quart-arrière des Buccaneers de Tampa Bay.  

Effectivement, le joueur-vedette de la NFL n’avait rien d’une étoile au début, lui qui a envoyé quelques coups de départ dans les arbres. 

Ses déboires ont tôt fait de lui valoir les railleries de certains rivaux du circuit Goodell sur le réseau social Twitter. 

«J’aime ce Tom Brady de la Floride en ce moment», a notamment écrit l’entraîneur-chef des Saints de La Nouvelle-Orléans, Sean Payton, dont l’équipe affrontera les «Bucs» deux fois en 2020. 

Le coup de la journée gâché par... un pantalon déchiré 

Cependant, Brady n’avait pas dit son dernier mot et a fait ravaler à ses détracteurs, incluant l’ex-joueur de basketball Charles Barkley leurs paroles au septième trou, une normale 5 de 521 verges.  

Sur son troisième coup, il a réussi une approche pour le moins spectaculaire, sa balle bondissant sur le vert avant de rouler quelques mètres directement dans la coupe. Il a ainsi réalisé l’oiselet – un coup de pénalité lui a été imposé à cause d’un coup de départ erratique – et permis à son duo de diviser le trou, Woods et Manning obtenant également l’oiselet. 

Seul problème sur la séquence : Brady en a perdu le microphone qu’il avait sur lui, mais a surtout déchiré l’arrière de ses pantalons.  

Il a d'ailleurs souligné l’absurdité de cette situation avec humour. «J’imagine que mes pantalons prônaient la distanciation sociale», a-t-il écrit dans une publication Twitter qui comprenait également une photo de la déchirure en question. 

Néanmoins, Brady a pu sommer Barkley de cesser ses moqueries à son égard, tandis que le golfeur Brooks Koepka a dû faire un don de 100 000 $; celui-ci avait promis de s’engager si Brady parvenait à jouer la normale sur un seul des trous restants sur le neuf d’aller. 

«Phil était tellement nerveux, donc imaginez-nous maintenant, a commenté Manning par le biais de propos rapportés par le réseau ESPN.  

Pour moi et Tom, nous retrouver entre les câbles avec ces gars-là fut une expérience incroyable. (...) Je n’ai pas été tout le temps à l’aise, mais 20 millions $ ont été recueillis pour les gens vivant des moments difficiles et c’est quelque chose dont je me souviendrai toujours.» 

Précautions 

En raison de la pandémie du coronavirus, chaque golfeur a dû conduire sa voiturette et transporter son sac, les cadets n’étant pas admis sur les lieux.  

L’affrontement à huis clos proposait deux formats de jeu : sur le neuf d’aller, la formule «meilleure balle» était en vigueur, tandis que la seconde moitié de la compétition a eu lieu selon la formule à coups alternés. 

Manning et Brady ont par ailleurs chacun eu droit à un handicap de 3 sur le neuf d’aller. De plus, tous les joueurs n’avaient qu’un seul bois permis pour le cinquième trou.