LNH

Un intense duel 100% canadien en perspective

Publié | Mis à jour

Un duel tout canadien se dessine entre les Flames de Calgary et les Jets de Winnipeg advenant le cas où 24 équipes soient bel et bien admises dans les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey.  

Rappelons que l’Association des joueurs s’est prononcée, vendredi soir, en faveur de cette proposition des gouverneurs.     

Pendant que le Canadien de Montréal pourrait se mesurer aux Penguins de Pittsburgh, les Flames affronteraient pour leur part les Jets dans un des duels 3 de 5 de l’Association de l’Ouest.  

«Peu importe le format, nous sommes excités d’en faire partie et, espérons-le, nous allons y aller avec ça», commentait le directeur général Brad Treliving, lors d’un appel-conférence tenu avec les médias de Calgary, plus tôt cette semaine.  

Tel qu’indiqué par les dirigeants de la Ligue nationale de hockey à la suite du dévoilement du vote de l’Association des joueurs, «plusieurs détails demeurent à être négociés et ce format dépend d’un accord entre les partis sur toutes les questions reliées à un retour au jeu».  

«Si nous revenons et jouons au hockey, cela signifie premièrement que nous progressons comme société, ce qui est bien, et nous espérons que nous nous en sortirons, avait poursuivi Treliving, un brin philosophe concernant la pandémie de coronavirus.   

«En bout de ligne, nous allons octroyer la coupe Stanley dans des circonstances différentes. Quiconque gagnera sera simplement heureux et fier, peu importe le format des séries que l’équipe championne aura traversé.»  

Un format unique  

En résumé, pour prendre part aux séries éliminatoires régulières à 16 équipes, les formations classées du cinquième au douzième rang disputeraient un tour qualificatif dans chacune des associations. Les quatre clubs de tête se mesureraient les unes aux autres dans un tournoi à la ronde avec l’espoir de pouvoir améliorer leur sort.  

«Ce sera unique, certainement, mais tous ceux qui y participeront auront l’opportunité d’obtenir du succès», a ajouté le directeur général des Flames.