FBL-ENG-PR-CRYSTAL PALACE-LIVERPOOL

Crédit : AFP

Soccer

Une reprise en juin dans le viseur

Publié | Mis à jour

Le patron de la Premier League, Richard Masters, s'est dit vendredi dans un entretien à la BBC «aussi confiant qu'on peut l'être» d'une reprise du championnat anglais de football en juin, malgré la menace persistante du coronavirus.

Il n'a toutefois pas précisé de date. La Premier League espérait initialement, dans son projet «Project Restart», reprendre les matches à partir du 12 juin, puis la date du 19 juin a été évoquée.

Mais si les 20 clubs ont repris mardi l'entraînement par petits groupes, on ne sait pas encore quand des entraînements avec contact seront possibles et certains acteurs, comme l'entraîneur de Newcastle Steve Bruce estiment que disputer des matches avant fin juin au plus tôt ne serait pas raisonnable.

«Nous avons fait le premier pas», s'est félicité Masters au sujet de la reprise des entraînements, «c'est super pour tout le monde, y compris les supporters, de voir nos joueurs de retour sur les terrains».

Il a cependant reconnu qu'il faudra se montrer «flexible» sur une date de reprise des matches, même si le redémarrage de la Bundesliga allemande, le week-end dernier, est un encouragement.

Des «plans de rechange» restent cependant nécessaire et «mettre un terme à la saison» reste une possibilité, a-t-il également admis.

Interrogé sur les doutes émis par des joueurs sur le degré de sécurité sanitaire actuel, il a assuré que la Premier League n'aurait «pas pris ce premier pas d'un retour à l'entraînement si (elle n'était) pas convaincue d'avoir créé un environnement très sûr pour (les) joueurs».

La première vague de tests chez les joueurs et les membres de l'encadrement des 20 équipes de l'élite n'a révélé que 6 cas positifs sur 748 échantillons.

Mais des joueurs comme le champion du monde français N'Golo Kanté, qui joue à Chelsea, et l'attaquant de Watford Troy Deeney ont refusé de s'entraîner avec leur équipe pour le moment.

«Nous pensons que retourner à l'entraînement est sans risque. Nous devons respecter la décision des joueurs de ne pas retourner à l'entraînement. Moi, je serai à l'aise à l'idée de retourner m'entraîner», a assuré le dirigeant.