Crédit : Photo d'archives AFP

LNH

La LNH horripilée par le contrat d'Alexander Romanov

Publié | Mis à jour

La Ligue nationale de hockey (LNH) ne serait pas très heureuse d’avoir vu certaines équipes, dont le Canadien de Montréal, faire signer un contrat d’entrée sans date de départ précise à certains de leurs espoirs au cours des dernières semaines.  

Selon le site The Athletic, les ententes acceptées par Alexander Romanov (Canadiens), Grigori Denisenko (Panthers de la Floride), Ian Mitchell (Blackhawks de Chicago) et Scott Perunovich (Blues de St. Louis) ont horripilé la LNH. De plus, l’adjoint au commissaire du circuit, Bill Daly, a rappelé au Wild du Minnesota que Kirill Kaprizov ne pourrait joindre ses rangs en 2019-2020, dans l’éventualité d’une reprise de la campagne. Le Russe pourrait signer avec cette formation prochainement.    

La même source précise que la ligue a interdit à ses clubs d’inclure dans les contrats d’entrée une date de début valable pour la présente saison à cause de la crise du coronavirus. En temps normal, une organisation pourrait consentir un pacte à un espoir et l’ajouter à sa réserve de joueurs pour lui permettre ensuite de conclure l’année avec le grand club; Cale Makar avait notamment eu droit à ce privilège chez l’Avalanche du Colorado en 2018-2019.  

Dans le cas de Kaprizov, la LNH considère que sans l’interruption du calendrier régulier, il aurait dû attendre avant de se retrouver au Minnesota, puisque les séries de la Ligue continentale auraient continué. Le patineur de 23 ans évoluait avec le CSKA de Moscou, mais le circuit russe a annulé le reste de ses séries en raison de la COVID-19.