Crédit : Le Journal de Montreal

Canadiens de Montréal

CH: qui est le meilleur dur à cuire?

CH: qui est le meilleur dur à cuire?

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 20 mai
Mis à jour 20 mai

Lorsque les Canadiens de Montréal ont sélectionné Chris Nilan au 19e tour (231e au total) au repêchage de 1978, ils étaient loin de se douter qu’ils venaient de mettre la main sur un joueur qui allait marquer l’histoire de l’équipe. 

Encore à ce jour, Nilan demeure le joueur le plus puni du Tricolore. En 10 saisons à Montréal, l’homme-fort a récolté 2248 minutes de pénalités. Ce record ne sera jamais battu.  

La chaîne TVA Sports présente, ce soir, le match #5 de la série de 1985 entre les Canadiens et les Nordiques. 

Meneurs Canadiens de Montréal: minutes de pénalité  

  1. Chris Nilan: 2248 
  2. Lyle Odelein: 1367 
  3. Shayne Corson: 1341 
  4. Maurice Richard: 1287 
  5. John Ferguson: 1216  

À 6 pi et 205 lb, Nilan n’était pas le plus imposant physiquement. Toutefois, il n’avait peur de personne. Celui qui était surnommé «Knuckles» défiait et engageait le combat avec tous les joueurs qui voulaient s’en prendre à lui ou à ses coéquipiers. 

Certains de ses combats semblaient s’éterniser et Nilan trouvait toujours l’énergie nécessaire pour faire mal paraître ses rivaux à la fin de ses batailles interminables. 

Nilan, qui a aussi joué pour les Rangers de New York et les Bruins de Boston, a aussi une place de choix dans l’histoire de la LNH. Il occupe le neuvième rang pour le temps passé au banc des pénalités. 

Meneurs LNH: minutes de pénalité  

  1. Dave Williams: 3971 
  2. Dale Hunter: 3565 
  3. Tie Domi: 3515 
  4. Marty McSorley: 3381 
  5. Bob Probert: 3300 
  6. Rob Ray: 3207 
  7. Craig Berube: 3149 
  8. Tim Hunter: 3116 
  9. Chris Nilan: 3043  

Lors de la saison 1984-85, Nilan a su se démarquer avec ses talents de pugiliste, mais il a aussi prouvé son utilité aux côtés de ses compagnons de trio Guy Carbonneau et Bob Gainey. 

Cette année-là, il a été le joueur le plus puni de la LNH (358 minutes), mais il avait aussi surpris avec 21 buts et une récolte de 37 points. 

L’année suivante, en 1985-86, Nilan a également été très utile dans les efforts de l’équipe vers la conquête surprise de la coupe Stanley. 

Maintenant, est-ce que Chris Nilan est le meilleur bagarreur de l’histoire des Canadiens? 

Plusieurs répondront par l’affirmative à cette question. Cependant, les plus vieux évoqueront le nom de John Ferguson. 

Ce dernier a joué huit saisons avec les Canadiens en 1963 et 1971. Il s’était joint aux Canadiens afin de protéger Jean Béliveau. 

Ferguson a rempli son mandat à la perfection. Rapidement, il est devenu l’un des joueurs les plus craints dans la LNH. Fort et intimidant, Ferguson a livré de furieux combats tout au long de sa carrière et rarement, il a mal paru. 

Même s’il n’a joué que 500 matchs, Ferguson arrive au cinquième rang chez les Canadiens pour les minutes de pénalité (1214). 

Alors, Nilan ou Ferguson? Ferguson ou Nilan? 

Je suis incapable moi-même de répondre à cette question. 

Ils ont joué à deux époques différentes et ils avaient deux styles différents.