Canadiens de Montréal

«C'était cochon»

Publié | Mis à jour

Les Canadiens de Montréal et les Nordiques de Québec se sont âprement disputés les honneurs de la série de deuxième tour en 1985. Si la formation de la Vieille capitale s’est sauvée avec la victoire, les sept matchs qui ont été joués resteront gravés dans la mémoire de plusieurs personnes.

L’ex-pilote des Nordiques Michel Bergeron est l’une d’entre elles.

Le cinquième match de cette série sera diffusé, ce soir dès 19h00, sur les ondes de TVA Sports.

«Le dernier match de la saison entre les deux équipes, les Canadiens nous avaient plantés solide, a confié Bergeron, mercredi, lors de l’émission Salut Bonjour sur les ondes de TVA. On avait perdu 7-1. On était en beau fusil. On avait eu tout un meeting le lendemain. Lorsqu’on a commencé la série, ça nous a servi de motivation. On ne pouvait pas se faire humilier. 

«[...] Ça avait peut-être été la plus belle série. C’était solide, les deux équipes avaient de bons joueurs. Défensivement, les Canadiens étaient peut-être supérieurs. Mais c’était cochon, c’était salaud (avec) des coups de bâtons brisés.»

Plusieurs joueurs étaient d’ailleurs blessés. En effet, les Nordiques avait perdu les services de Michel Goulet, Anton Stastny et Dale Hunter, notamment, pour quelques parties.

«Dale Hunter a joué le septième match avec la main brisée, a révélé Bergeron. Il m’avait convaincu qu’il était capable. Il était tellement important dans mon équipe, donc j’ai parlé au médecin, qui l’avait gelé. Finalement, je pense qu’il n’a fait qu’une présence (sur la glace).»

Au final, les Nordiques ont remporté la série en sept match avant de s’incliner devant les Flyers de Philadelphie lors de la finale de l’Association Prince-de-Galles.

À voir dans la vidéo ci-dessus.