Entraînement Océanic de Rimouski

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LHJMQ

Un joueur «dominant», selon Alexis Lafrenière

Benoît Rioux

Publié | Mis à jour

Pressenti pour être le premier choix du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey, Alexis Lafrenière a répondu à peu près à toutes les questions inimaginables sur lui au cours des derniers mois. Un vent de fraîcheur a ainsi semblé souffler sur son visage lorsqu’on l’a invité, lors d’une visioconférence, à donner son opinion sur son coéquipier Zachary Bolduc, sans doute la prochaine grande vedette de l’Océanic de Rimouski.

«C’est un très bon joueur, il a prouvé cette année qu’il était capable de faire une différence, a d’abord indiqué Lafrenière, à propos de celui qui fut nommé recrue de l’année dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, la semaine dernière. Je pense que ça va continuer d’aller en s’améliorant pour Zachary. Il a de très belles années devant lui. Ça va être un joueur dominant pour l’Océanic.»

Mis au parfum des commentaires de son célèbre coéquipier, Bolduc s’est d’abord montré flatté, puis il a sorti, à son tour, l’encensoir.

«C’est touchant et vraiment plaisant d’entendre ça, a réagi la recrue de l’Océanic, qui est en confinement au domicile familial de Bécancour. Pour moi, Alexis est un bel exemple à suivre. Il est sérieux dans ce qu’il fait et il met sa concentration à la bonne place. Ç’a été une chance pour moi de jouer avec lui.»

Arriver à 16 ans

Lafrenière s’est fait un devoir d’aider Bolduc quand celui-ci a pris la décision de rejoindre tardivement l’Océanic en octobre, non sans avoir d’abord tâté le pouls du côté américain avec l’Académie Mount St. Charles, au Rhode Island.

«Quand je l’ai vu arriver, je me voyais un petit peu en lui, a assuré Lafrenière. Quand tu arrives à 16 ans, c’est sûr que c’est difficile, mais il a vraiment bien fait ça.»

«C’est sûr que c’était un petit peu bizarre au début parce que je suis arrivé et la saison était déjà commencée, mais je crois que je me suis bien intégré dans l’équipe», a lui-même jugé Bolduc, un ancien des Estacades de Trois-Rivières, au niveau midget AAA.

Un bon duo sur les unités spéciales

En 55 matchs avec l’Océanic, Bolduc a conclu la saison avec 52 points, dont 30 buts. Il a touché la cible 13 fois en supériorité numérique. Et, étonnamment, Lafrenière a récolté une mention d’aide sur huit de ces buts sur le jeu de puissance et ce, malgré son absence durant le Championnat du monde de hockey junior. Bolduc a aussi été alimenté par Lafrenière sur son seul but en désavantage numérique.

S’il est vrai qu’on apprend des meilleurs, la table est mise pour Bolduc, aujourd’hui âgé de 17 ans, afin de poursuivre la tradition d’excellence à Rimouski après les Vincent Lecavalier, Brad Richards, Sidney Crosby et... Alexis Lafrenière.