SPO-MATCH DES MEILLEURS ESPOIRS DE LA LCH
UFC® 2

Crédit : MARTIN BAZYL / Agence QMI

LHJMQ

LCH: Des joueurs en désaccord avec le recours collectif

Kevin Dubé

Publié | Mis à jour

Le règlement de 30 millions $ signé par la Ligue canadienne de hockey (LCH) afin de mettre un terme aux recours collectifs qui pesaient contre elle depuis des années ne plaît pas à tous les joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), même ceux qui pourront recevoir une somme d’argent de cette entente. Certains ont même annoncé publiquement leur intention de remettre l’argent qu’ils recevront à la fondation de la LHJMQ.

Le gardien des Wildcats de Moncton Olivier Rodrigue a été l’un des premiers à le faire par le biais des médias sociaux, samedi, dans un texte publié sur Twitter et Instagram.

«Durant les quatre années de mon stage junior, les Voltigeurs de Drummondville et les Wildcats de Moncton ont été irréprochables dans la manière dont ils ont traité leurs joueurs. Nous n’avons jamais eu à débourser un seul sou tant au niveau académique que sportif, ou bien même pour nos pensions. Je ne me vois pas prendre l’argent à ces organisations qui ont donné autant pour moi», écrit-il.

Il mentionne ensuite qu’il avait l’intention de remettre le montant à la Fondation de la LHJMQ, qui sert à octroyer des bourses d’études à ses joueurs pour les aider à poursuivre leur parcours scolaire.

Mouvement de solidarité

Joint au téléphone mardi, Rodrigue a assuré avoir écrit ce message en toute indépendance et dans le but de faire réfléchir les autres joueurs visés par le règlement.

«J’aimerais créer un mouvement de solidarité envers la LHJMQ, qui a tellement donné pour nous. Cet argent-là n’aurait jamais dû être donné et j’ai l’intention de le remettre en incitant les autres à faire une bonne action. On va aider notre ligue», mentionne ce choix de deuxième tour des Oilers d’Edmonton.

Boucher d’accord

L’ancien capitaine des Remparts de Québec Matthew Boucher, qui a aussi porté les couleurs de l’Armada de Blainville-Boisbriand et des Voltigeurs de Drummondville, a emboîté le pas lundi dans un message qui allait dans le même sens.

«En ayant terminé ma carrière junior depuis un certain temps, j’ai pu prendre du recul et apprécier tout ce que j’ai vécu dans la LHJMQ. Quand j’ai terminé, j’ai eu le choix de tenter ma chance chez les professionnels, mais j’ai décidé d’aller à l’université. La LHJMQ offre une chance incroyable à tous ses joueurs de poursuivre des études universitaires après leur carrière et je pense qu’on n’en parle pas assez», a-t-il mentionné lors d’un entretien téléphonique, mardi.

Outre les bourses universitaires offertes après leur carrière, Boucher aimerait que les joueurs réalisent toutes les dépenses encourues pour les joueurs durant leur passage au niveau junior majeur.

«Autant au niveau des pensions, des repas, de l’équipement, des voyages et des soirées à l’hôtel. Un joueur a la chance d’avoir tout ça gratuitement durant sa carrière», plaide-t-il.