Crédit : Photo d'archives, AFP

LNH

Deux villes hôtes?

Publié | Mis à jour

La Ligue nationale de hockey (LNH) et le syndicat des joueurs discuteraient de la possibilité de reprendre les activités dans seulement deux villes, soit une pour l’Association de l’Est et une pour l’Ouest.

C’est ce qu’a avancé le réseau TSN, lundi matin.

De son côté, Gary Bettman a indiqué que son circuit évaluait «huit ou neuf endroits différents» qui pourrait accueillir «une douzaine d’équipes à un seul emplacement». Le commissaire participait à l’événement «Leaders Week», une conférence en lien avec le sport et les affaires. Celle-ci devait initialement se tenir à New York, mais a été tenu de façon virtuelle. Bettman y a fait une intervention pour discuter des efforts de la LNH depuis que ses activités sont en arrêt forcé en raison de la pandémie de coronavirus.

«Depuis la pause du 12 mars, nous avons travaillé très fort pour nous assurer d'être prêts à exécuter différentes options, peu importe l'évolution de la situation ou les endroits où nous pourrions jouer. Il y a encore beaucoup d'incertitude», a affirmé le commissaire dont les propos ont été rapportés par le site LNH.com.

Pour revenir au projet des deux villes hôtes, il s’inscrirait dans le scénario d’une reprise de la campagne 2019-2020 avec 24 formations au lieu de 31.

Au début des pourparlers concernant ce plan, il était rapporté que le circuit Bettman cherchait plutôt quatre destinations. Les villes de Vancouver, Las Vegas, Toronto et Columbus avaient notamment été évoquées.

L’importance des tests

Pour reprendre sa campagne, la LNH devra trouver un moyen de tester ses athlètes et les membres du personnel de chaque club.

«On me dit que la capacité de tester serait adéquate et qu'elle augmentera assurément au cours des prochains mois, a indiqué Bettman. Mais il s'agit d'une question fondamentale et nous ne pouvons pas passer avant les besoins médicaux.»

Le commissaire a soulevé plusieurs autres questions.

«Allons-nous compléter la saison régulière lorsque l'on nous en donnera l'occasion?, a-t-il demandé. Ferons-nous une fin de saison régulière abrégée, car étant donné la parité extraordinaire, il est difficile de déterminer comment la campagne se serait terminée? Allons-nous passer directement aux séries? Et dans quel format?»

«Et si nous ne jouons pas devant les partisans, ce qui, du moins à court terme, semble [probable], le faisons-nous dans un ou plusieurs emplacements centralisés? Si c'est le cas, qu'est-ce qui pourrait convenir, concernant la COVID-19, pour la communauté dans laquelle nous nous trouvons et quelle est l'ampleur de l'épidémie? Et qu'en est-il de la disponibilité pour les tests de dépistage? Donc, tout cela requiert la collaboration de nos conseillers médicaux», a ajouté Bettman.

Une réunion entre le commissaire et le conseil des gouverneurs doit se tenir en après-midi, lundi, et ce, afin de continuer les discussions pour la mise en place d’un plan de reprise.