Crédit : AFP

LNH

L'inspiration de Martin Brodeur

Publié | Mis à jour

L’ancien gardien de but des Canadiens de Montréal Patrick Roy a joué un rôle majeur pour Martin Brodeur, qui s’en est inspiré pour atteindre des sommets dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

Dans une entrevue publiée vendredi sur le site LNH.com, Brodeur raconte l’influence qu’a eu sur lui Patrick Roy alors qu’il était encore tout jeune.

«J'étais assez vieux pour comprendre ce qu'était le hockey de la LNH lorsqu'il est arrivé dans la Ligue en tant que recrue en 1985 avec les Canadien de Montréal. J'habitais à Montréal, alors nous nous disions, "Si un gars de Montréal ou de Québec peut y arriver, nous le pouvons aussi".»

En tant que fils du photographe du Tricolore, Brodeur a développé un lien particulier avec la formation montréalaise et était d’autant plus attentif aux performances de son gardien.

«Année après année, il était toujours très bon, et c'est l'une des choses que je voulais accomplir, a dit Brodeur. Je voulais être constant tout au long de ma carrière, et ne pas connaître de mauvaise saison. Je voulais bien jouer et être au sommet de mon jeu.»

«Tu n’as pas à être le meilleur tout le temps, mais il faut donner une chance à son équipe à chaque présence devant le filet. C'est ce que Patrick faisait, et c'est l'une des raisons pour laquelle je l’ai pris comme modèle dès le départ», a raconté l’ancien gardien originaire de Saint-Léonard.

Une légende

Brodeur a disputé 22 saisons dans la LNH avant de se retirer au cours de la saison 2014-2015. Il est toujours le gardien qui compte le plus de victoires en saison régulière dans la ligue, soit 691. Roy est deuxième à ce chapitre avec 551. L’ancien gardien des Devils du New Jersey est également toujours premier pour les blanchissages (125), pour les matchs joués (1266) et pour les minutes jouées (74 438).

Le gardien québécois a également remporté trois fois la coupe Stanley, quatre fois le trophée Vézina et deux médailles d’or olympiques.

«L’accomplissement dont je suis le plus fier est d’être premier pour les victoires, a dit Brodeur. Le hockey est un sport d’équipe et quand tu gagnes, tout le monde est content. J’ai été capable de rendre mes coéquipiers, mon organisation et mes partisans heureux 691 fois en saison régulière.»